Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juillet 2021 2 06 /07 /juillet /2021 07:00
Premières fois Premières fois

Il y a des "premières fois" importantes et d'autres qui le sont (beaucoup) moins. Dans ma mémoire sélective, incomplète, bordélique et souvent arbitraire je conserve le souvenir de certaines qui vous sembleront peut-être anecdotiques mais que je n'ai jamais oubliées. Je les écris dans l'ordre où elles remontent à la surface et non en fonction de leur importance.

Au mariage de Didier et Natacha (que j'ai perdus de vue depuis des siècles) j'ai découvert le Kiwi. Jamais je n'ai aimé ce fruit autant que ce jour là. Je n'ai plus retrouvé l'acidulé et le sucré de ce fruit devenu banal. Le Physalis ou "amour en cage" ou aussi "coqueret du Pérou" m'a moins séduit mais plus longtemps. J'en ai mangé récemment qui m'ont rappelé ce moment. Le goût de ce fruit m'enchante toujours autant.

Je passe sur le premier baiser, le premier rapport sexuel, la première voiture, le premier boulot, le premier voyage à l'étranger, le premier chagrin d'amour, le premier mort de l'entourage... il y a autant de premières fois que de jour dans notre vie. Et ceux-là sont racontés en long, en large et en travers un peu partout.

Tout récemment j'ai essayé un casque en 3D, j'ai aussi goûté et aimé un gâteau aux courgettes, j'ai été hospitalisé puis anesthésié,  j'ai été en quarantaine sanitaire, j'ai lu un auteur contemporain Québecois, j'ai écouté toutes les cantates de Bach, j'ai jardiné dans un potager, j'ai cassé une montre que je m'étais offerte une semaine auparavant, j'ai résisté à changer de voiture...

A part pour quelques un(e)s j'ai énormément de mal à me souvenir de la première rencontre. Je n'ai pas oublié Catherine pieds nus et en robe blanche ni Françoise traînant sa valise-à-roulettes dans une des rues les plus abandonnées de Toulouse.

Je me souviens comme si c'était hier de la première fois que j'ai vu Christine et de mon coup de foudre immédiat pour elle. Avec elle j'ai aussi connu ma première rupture douloureuse!

Je me souviens de la naissance de mes enfants, de la fois où j'ai vu Alain et sa femme Andréa dans leur propriété dévastée par une tempête. Je me souviens de la première illumination que m'a procurée le premier livre que j'ai lu ("Mathias Sandorf" de jules Verne*), du 1er disque que je me suis acheté ("The Beatles again", 1969), de mon solex 5000 bleu, de mon "Amigo" Honda rouge et de mon premier appartement.

je n'ai évidemment pas oublié mon premier voyage à Londres (1973) ni en Allemagne (Dortmund, même année). Je n'ai pas non plus perdu le souvenir de la fois où j'ai eu la pleine jouissance de l'appartement de mes parents en leur absence et celle de mes frères et sœurs.

Mon premier licenciement, mon premier Prud'hommes, mon premier déménagement, mon arrivée à Toulouse etc. etc. Je n'ai pas la nostalgie. C'est juste un bête fruit (fruit de la passion, le premier je l'ai goûté à Mombasa au Kenya) qui m'a fait me souvenir de quelques "premières fois".

* en vérifiant sa bibliographie j'ai constaté que je me souvenais encore de l'intrigue du livre et même du nom de certains des personnages!

Partager cet article
Repost0

commentaires