Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2021 2 20 /07 /juillet /2021 07:00

Je reviens sur un sujet déjà dépassé dont on n'a sans doute pas mesuré l'ampleur catastrophique et les conséquences funestes. Je veux parler de la présidence de Donald Trump et surtout de ses arrangements avec la vérité tout au long des quatre années interminables de son mandat présidentiel.

Tout d'abord reconnaissons que c'était un Président légitime et qu'il a bel et bien été élu démocratiquement.

Immédiatement après cette élection, on l'a oublié tant les "affaires" ont été nombreuses et ahurissantes, Trump a été "mouillé" dans une sale affaire de mœurs avec des prostituées en Russie. Scandale dit des "golden showers" promptement étouffé. Plus grave un sérieux coup de pouce de la Russie de Poutine a été évoqué qui l'aurait aidé à se faire élire. Dans la foulée stupéfiante assertion, contre toute logique et toute vérité, de Trump selon laquelle il y avait une foule plus importante à sa prestation de serment qu'à celle de Barack Obama. Ca commençait bien!!!!

Comme un dictateur moyen un Président américain a menti comme un arracheur de dents du premier au dernier jour de sa chaotique présidence. Menti sur des détails, menti sur des choses importantes, érigé en dogme l'existence de "vérités alternatives". Il a renvoyé dos-à-dos des victimes et leurs bourreaux, "légitimé" des tyrans et jeté le trouble dans les relations internationales. 

A un moment où la démocratie peine à fonctionner (elle détient une part de responsabilité, j'en conviens) la présidence Trump a sapé ses fondations comme aucune (à part l'administration Nixon) avant elle.

Ce qu'on ne demande pas à la Turquie, la Russie ou la Chine on l'attend des USA. Mieux, on l'exige. Ce pays n'a pas fini de payer les quatre années de direction des affaires données à un bouffon stupide et manipulateur. La graine de la discorde semée par d'autres a prospéré et le monde n'oubliera pas l'assaut du Capitole "couvert" (à tout le moins) par le Président. 

On me dira que George W. Bush avait donné le La. Ce n'est pas faux. Son administration a en effet beaucoup menti et manipulé les opinions a des fins politiques.  

Peut-être est-il temps d'inventer une justice des élus et dirigeants qui, indépendante, dresse un bilan non partisan de leur direction d'Etat et de ses résultats réels. Un chef d'entreprise, un militaire, un chirurgien doit donner des comptes sur sa pratique. Pourquoi pas un chef d'Etat? 

Partager cet article
Repost0

commentaires