Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2021 4 15 /07 /juillet /2021 07:00
L'affaire Sophie Toscan du Plantier sur Netflix

D'abord et avant tout il y a l'incroyable beauté de cette femme. Une beauté rare et évidente. Sur presque toutes les photos ou dans les films d'amateur elle est souriante, lumineuse, profonde et gracieuse. Ensuite il y a la beauté stupéfiante de l'Irlande. De la partie de l'Irlande où elle venait se "ressourcer". J'ai visité une partie de l'Irlande et en particulier la région en question (Cork). J'en garde le souvenir d'une des plus belles natures qu'il m'ait été données de voir. Une lumière et des couleurs qu'on croit irréelles. Des paysages sublimes qui évoluent avec le temps et la météorologie. Avec l’Écosse et une partie du Pays de Galles le Royaume Uni offre certains des plus beaux paysages d'Europe. 

Netflix revenait sur l'assassinat, en 1996 en Irlande de Sophie Toscan du Plantier. Ce document en 4 parties de 40 minutes est une réussite car il intéresse sans trop faire un voyeur du spectateur. On le sait l'enquête a assez rapidement désigné une sorte de géant mythomane comme coupable mais n'a pas réussi à rassembler suffisamment de preuves pour l'inculper. Beaucoup de signes (et en particulier ses propos) indiquent que Ian Bailey, journaliste à la personnalité "difficile" est l'assassin de cette Française riche et faisant partie de l'élite parisienne (elle était l'ex épouse du producteur Daniel Toscan du Plantier dont elle était séparée), mais il est, jusqu'ici, resté libre.

La France l'a d'ailleurs jugé en son absence et l'a condamné à 25 ans de prison mais l'Irlande a refusé toutes les demandes d'extradition. L'homme parade encore et tient des propos offensants qui scandalisent ceux qui furent proches de cette femme dont tous s'accordent à dire qu'elle était une  "belle personne".

Sa famille et ses amis font en creux le portrait d'une femme non seulement superbe mais aussi droite et intéressante. Le témoignage de son fils est poignant.

Bien sur il est curieux de s'intéresser à un meurtre et de regarder comme un spectacle la souffrance des autres. On se sent un peu voyeur et cela met parfois mal à l'aise. Il reste que la justice cafouille en Irlande comme ailleurs et qu'une mort violente est encore plus inadmissible qu'une autre.

... et que l'Irlande est à visiter, toutes affaires cessantes.

 

PS: j'apprends que, malgré les pressantes et innombrables sollicitations de ses "amis" politiques François Baroin a à nouveau dit non à une candidature présidentielle. Pour sauvegarder sa vie privée et, disent les mauvaises langues du "Canard enchaîné" pour maintenir son train de vie.
Peu importe. Ils sont suffisamment rares ceux qui ne se voient pas en chef sioux avec les plumes et les franges pour que l'on félicite celui qui a ses chances et y renonce.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires