Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2021 1 19 /07 /juillet /2021 07:00

J'ai entendu une drôle d'information sur France-Inter, samedi 10 juillet vers 7H00. La journaliste scientifique parlait d'une sorte de mutation intervenant sur la peau de certains zèbres de l'est de l'Afrique. Certains deviennent plus roux tandis que les raies des autres se transforment en tâches. Elle précisait que ces modifications étaient étudiées de près et conduisaient à une faiblesse génétique due à l'insuffisance du renouvellement des échanges entre animaux; entre d'autres termes les gênes ne se renouvellent pas assez et les zèbres, comme d'autres animaux sauvages, voient leur "capital génétique" s'affaiblir faute de renouvellement suffisant. 

Ce qui était intéressant était que, pour une fois, l'homme n'était pas rendu responsable ni le changement climatique. Une première!

La journaliste, se référent à cette étude précisait que les zèbres roux ou tachetés n'étaient pas rejetés par leurs congénères. Par contre il semblerait que la perte des rayures pour des tâches ou une autre teinte les désigne plus aux prédateurs qui les distinguent mieux que les zèbres rayés.

Voilà une information qui, je l'avoue, m'a plus captivé que les chances en 2022 de Bertrand/Pécresse/Wauquiez...

 

* Jacques Brel, "Le cheval" (1967)

Partager cet article
Repost0

commentaires