Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2021 2 24 /08 /août /2021 07:00
Les femmes de confort

L'armée Japonaise, on ne le dira jamais assez, s'est conduite pendant le XXème siècle de manière aussi cruelle et monstrueuse que les divisions SS les plus dures. Même mépris de la vie humaine et des adversaires, mêmes massacres et même mépris de la Convention de Genève, des droits des prisonniers, et surtout des civils. L'ennemi n'avait qu'un droit: disparaître.

L'occupation de la Corée du Sud est, à ce jour, assez peu étudiée et c'est regrettable. Les exactions commises par la soldatesque nippone y sont égales à des évènements comme le siège de Nankin. Dantesques. On a peine à croire aux récits des fusillades de masse auxquelles s'est livrée une armée d'occupation il y a moins de 100 ans. On se croirait revenu au temps de Gengis Khan ou Alexandre !

Hélas c'est après coup que je me suis informé et ai lu des livres sur cette occupation. Je savais que le Japon, allié de l'Allemagne et de l'Italie avait attaqué par surprise les USA à Perl Harbor, je savais leur ténacité illustrée par les avions kamikazes et je n'ignorais pas qu'en 1945, pour les stopper définitivement et "économiser" 2 millions de vies humaines et 1 an de guerre il avait fallu larguer deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki.

Yeong, notre amie Coréenne nous avait invité à Séoul et nous avons fait le voyage pour un séjour de 15 jours à Séoul, dans le centre du pays puis à Busan.

J'ai encore honte en pensant à ce moment où je me suis couvert de honte et où j'ai dû passer pour un crétin ignare. A Séoul, sur certains bancs publics, se trouvent des statues grandeur nature de femmes et de jeunes filles et même parfois de très jeunes filles. Touriste médiocre je me suis fait prendre en photo sur un de ces bancs et Yeong a réagi très vite en me demandant de me lever et de ne pas recommencer. C'est la seule fois où je l'ai vue manifester sa colère ou du moins son impatience devant l'une de nos réactions irréfléchies de touriste européen.

Elle nous a alors expliqué que, pendant la très dure occupation Japonaise, les occupants prenaient des "femmes de réconfort" (慰安婦 ianfu) véritables esclaves sexuelles enfermées dans des bordels militaires , prises au hasard et âgées de 11 ans parfois. Des dizaines de milliers de ces pauvres femmes et filles ont été ainsi violées et le Japon, aujourd'hui encore, traîne la jambe pour reconnaître ses responsabilités. 

Ma méconnaissance de ce fait historique et mon manque de discernement (seule excuse il y a des bancs avec des statues en Europe pour de toutes autres raisons) m'ont fait honte et je le regrette chaque fois que j'y repense.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages