Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2021 3 25 /08 /août /2021 07:00

A propos de l'Afghanistan je retrouve, pratiquement sous les mêmes formes, toutes les erreurs commises par la presse quand un pays s'effondre et qu'une relève dictatoriale s'installe.


1°) l'à peu près.

Ne sachant pas trop ce qui se passe on emploie des mots creux style "Chaos". Ça ne sert strictement à rien, ce n'est pas de l'information mais ça fait du remplissage.

2°) On diffuse les mêmes images jusqu'à l’écœurement.

Les aéroports de Kaboul envahis par des civils désirant à tous prix quitter le pays sont diffusés en boucle. Là aussi les explications restent sommaires. Pourquoi cette panique? qu'espèrent-ils? que craignent-ils?

3°) le commentaire plutôt que l'information.

des "spécialistes de l’Afghanistan" (sic) viennent doctement parler de ce pays "qu'ils viennent juste de quitter". Moyennant quoi ils racontent les mêmes sornettes que ceux qui ne sauraient placer le pays sur un globe terrestre.

Le ressenti des journalistes, entretenu par le ton de la catastrophe historique en train de se produire amène les médias à sur-dramatiser les évènements ou, au contraire, à les minimiser. Une conférence de presse de 4 talibans rassurants (re-sic) délivre un message de paix et d'amour aux occidentaux et "ça passe"!

4°) on ignore le passé ou on l'interprète mal.

Les Talibans, fondamentalistes islamiques, sont des religieux purs et durs. Ils sont pour l'application intégrale de la Charia et ont montré, par le passé, qu'ils étaient intransigeants sur ce point. La destruction des Bouddhas de Bâmiyân en 2001 montre qu'ils ne respectent ni la culture, ni le passé, ni l'Histoire ni, en définitive, l'Humanité. Avec les mêmes principes et la force que leur donne une victoire totale pourquoi s’embarrasseraient-ils de considérations humanistes ou humanitaires? Ils ont été au Pouvoir de 1996 à 2001. Des femmes se suicident pour les fuir, des Afghans sont prêts à tout pour quitter le pays... ils ont changé? Vraiment?

5°) on "gobe" tous les bobards et on les répète en boucle.

Plus c'est gros, plus ça passe. Les Talibans auraient changé et seraient devenus de frêles agneaux soucieux de l'image qu'ils donnent d'eux-mêmes! Ils recruteraient , pendant qu'on y est, des serveuses diplômées topless! ...et il y a des journalistes pour véhiculer cette propagande meurtrière qu'un enfant de 5 ans décèlerait.

6°) On étouffe le spectateur, l'auditeur ou le lecteur avec un sujet (l'Afghanistan) jusqu'à satiété ou épuisement.

Pendant 8 jours ce malheureux pays ouvre tous les journaux et en constitue l'essentiel. On ne parle que de lui, on ne voit que lui. Des images intrigantes et mal expliquées tournent en boucle et relancent des discussions creuses. La canicule, les incendies, Charlene de Monaco ou le Mildiou attendent leur tour pour truster les unes.

7°) l'infantilisation du spectateur.

Il va de soi que celui qu'on "informe" est bête à manger du foin. On lui parle bêtement et on simplifie le propos comme s'il était incapable de comprendre une info non décryptée. Car c'est un fait, on décrypte sec dans les médias. On ne fait même que ça!

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages