Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 septembre 2021 3 15 /09 /septembre /2021 07:00

On aboie beaucoup, et en meute contre un certain Pascal Praud et la chaîne sur laquelle il sévit. Regarder le type en question une fois suffit à s'en dégouter et à n'y plus revenir. 

Médiatiquement cette chasse à courre est un leurre qui permet à d'autres Praud de l'autre bord (Salamé) de faire aussi discutable mais en moins exposé. 

Du moment que ces journalistes sans déontologie, ces hypocrites en mission ne font pas l'apologie de dérives politiques ou d'idéologies dangereuses ils ont le droit de s'exprimer, de vanter leur modèle (même indirectement) puisqu'il nous suffit de ne pas les regarder pour leur clouer le bec. 

Le roi du calembour foireux et du rire gaulois Ruquier a eu la main lourde avec Zemmour. Pour quelques points d'audience il a permis de s'imposer à un type recyclant de vieilles "idées" que le second conflit mondial avait oblitérées. S'en ajoutaient d'autres aussi répugnantes (le grand remplacement etc.) Au lieu de ricaner avec lui on devrait lui demander des comptes!

Pour revenir à ces gens de médias qui, l'air de rien et protestant de leur virginité morale et de leur neutralité politique imposent un prêt-à-penser; l'émission du dimanche soir sur France 5, "C'politique" est un exemple de faux-culterie et de Praud de gauche. J'en ai regardé un bout après l'avoir boycotté longtemps et j'ai été édifié! Karim Risouli, ses chroniqueurs et ses invités font de la propagande politique en lieu et place de l'information. l'équation se résume à 15% d'info 85% de commentaires et d'opinions. 

Ils avancent masqués et c'est sur la durée qu'on voit leur action réfléchie. L'invité est toujours un opposant au pouvoir et il dispose d'une tribune et d'un temps considérable pour développer sa thèse en glissant des critiques du gouvernement qui passent comme des lettres à la poste puisque personne n'est mandaté pour apporter la contradiction. C'Pol est une machine de guerre contre Macron. Celui-ci est détesté par l'équipe de rédaction qui a transformé une émission d'actualité en brulot anti-gouvernemental.  Leur réquisitoire dominical, camouflé en "décryptage de l'information" doit, sur la durée, avoir des effets sur la manière dont les Français jugent leur gouvernants. Ces grands (et vieux) pontes invités torpillent un navire désarmé! bel exploit.

Voilà pourquoi je ne participerai pas au lynchage de Bolloré ou de ses valets: il faut bien une opposition aux bonnes consciences médiatiques qui nous vendent du Jadot, du Piolle, de la Hidalgo et du Roussel comme si c'était de la came fraîche. 

Partager cet article
Repost0

commentaires