Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2021 5 01 /10 /octobre /2021 07:00
Tuez les tous!

« Il n’y a plus de Vendée, citoyens républicains. Elle est morte sous notre sabre libre, avec ses femmes et ses enfants. Je viens de l’enterrer dans les marais et dans les bois de Savenay. Suivant les ordres que vous m'aviez donnés, j’ai écrasé les enfants sous les sabots des chevaux, massacré les femmes, qui, au moins pour celles-là n'enfanteront plus de Brigands. Je n’ai pas un prisonnier à me reprocher. J'ai tout exterminé.

                                                                                                                              (P.J Westermann - 1793)

 

Réveillé aux aurores et dans l'impossibilité de me rendormir j'ai fini par regarder sur la chaîne Histoire un documentaire fascinant sur "Robespierre et la Vendée".

J'avais été intéressé, en son temps, par le brûlot "La Vendée Vengé, le génocide vendéen" de Reynald Sécher qui avait empêché le Bicentenaire de la Révolution Française de ronronner en rond. Pour nous Français l'idée de Clemenceau selon laquelle  la Révolution est un "bloc" qui s'appréhende comme tel et qui a fini par s'imposer était remise -et comment- en question.

Chacun, pour peu qu'il dépasse les images d’Épinal et s'intéresse à l'incroyable période baptisée "la Terreur ou La Grande Terreur" sait qu'une forme de guerre civile s'est engagée entre la République et ceux, localisés dans la Vendée, qui n'acceptaient ni la levée en masse (conscription), ni la forme de gouvernement (ils étaient plutôt Monarchistes) ni enfin à la Constitution Civile du Clergé. Ces opposants à la République, on le sait, ont longtemps combattu le régime issu de la Révolution. Exaspérée par leur résistance et leur succès la Convention a d'abord combattu les hommes puis les hommes, les femmes et les enfants au point de commettre des atrocités qu'on a longtemps eu difficulté à désigner: populicide? génocide? A ce jour la question n'est pas totalement tranchée. 

Le documentaire partait de la découverte de charniers dans le sous-sol de la ville du Mans (159 squelettes dans 3 fosses, des marques de sabre nombreuses sur plusieurs endroits et 30% de squelettes féminins) et s'achevait sur le nom des plus de 500 personnes, du nourrisson au vieillard, massacrés aux Lucs en 1794.

Entre ces deux évènements une longue litanie d'horreurs culminant avec les noyades de Carrier à Nantes.il ne sert sans doute à rien de s’appesantir sur une période recouverte par le temps et l'oubli mais il est peut-être nécessaire de s'y intéresser pour ne pas oublier que les meilleures intentions peuvent aboutir à des sommets d'intolérance et aux meurtres légaux. 

Jusqu'ici TOUTES les Révolutions "ont dévoré leurs enfants" après avoir détruit leurs opposants. Ca commence dans la joie et ça se termine par l'assassinat. Le document en montrait l'implacable logique.

Tout ceci est loin et n'en déplaise aux incultes obscènes qui osent parler de dictature sanitaire n'est pas prêt de revenir. La vigilance reste de rigueur quand on sait que nombre de contemporains souhaiterait confier le pays à "un homme fort". Erdogan, Bolsonaro et même Trump montrent que le danger, dans ce cas, est réel et qu'on ne se débarrasse pas facilement d'un Néron élu légalement.

Quant à Robespierre je n'ai pas vraiment avancé dans ma compréhension du personnage et de son action. la vision manichéenne et partisane qu'on a de lui, selon l'endroit où l'on se situe, empêche toute analyse dépassionnée.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages