Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2021 5 08 /10 /octobre /2021 07:00

Je confesse à nouveau faire une réelle "fixette" sur les Beatles et ce depuis la déflagration qu'a été pour moi l'écoute de l'album "Abbey road" sur l'instigation de mon frère qui, ceci le prouve, n'a pas que des torts. 

Comme de nombreux représentants de ma classe d'âge les Beatles ont marqué d'une trace indélébile et sans doute exagérée notre adolescence en particulier mais aussi, d'une certaine manière, toute notre vie. 

Je n'en suis pas au stade de mon ami L***  qui a TOUT acheté, dans tous les formats et dont la collection monumentale comprend jusqu'à la discographie de Yoko Ono,et celle de Linda McCartney.

J'ai, moi aussi, guetté le 45tours de George, l'album de Paul ou le CD collector des quatre. Quand les disques n'ont plus suffit il y a eu les livres, les vidéos, les DVD et je dois en oublier. Nous avons eu du mal à vivre dans un monde où leur influence, prépondérante à leur apogée, est devenue moins importante puis marginale au fil des années. Aujourd'hui seul (ou presque) Paul maintient le flambeau avec un regain de créativité et une capacité stupéfiante à composer encore et toujours des titres séduisants. Son public a vieilli avec lui et les deux sombrent petit à petit.

Décédé en 2001, Beatle-George (il haïssait qu'on l'appelle ainsi!) est plus oublié encore. Lui aussi semble n'être reconnu par la postérité que pour deux titres (mais quels titres...) de sa carrière solo à éclipses "My Sweet Lord" et "Got my mind set on You" (dont il n'était qu'un interprète).

Le batteur, Ringo Starr, n'ayant vécu toute l'affaire qu'en qualité de super-témoin privilégié n'existe plus, médiatiquement et musicalement. Non qu'il n'ait pas de talent mais parce qu'il n'était tout simplement pas au niveau des trois autres. (tout en étant bien meilleur musicien qu'on ne le dit).

Parmi les raretés âprement disputées par les fans, groupies et autres discophiles le coffret de mai 70 "Let it Be" avec son carton comprenant le vinyl 33t1/3 et un livre des photos du film fait figure de Graal. ll me restait le livret, en mauvais état mais à moins de n'avoir jamais ouvert le coffret ils le sont tous, mauvaise colle et défaut d'impression obligent, et le disque vinyl. Le carton Garrod & Lofthouse ayant disparu depuis 51 ans au moins.

Dimanche, aux Brocantes François Verdier, sur une pile de vieux vinyls oubliés j'avise le carton noir dans un état correct. J'ouvre le coffret il y a bien la découpe en carton noir dans lequel s'insère le livre. Absent dans le cas qui me préoccupe. Je cherche le responsable du stand et vois une dame, occupée à discuter avec un prospect. Je me fais tout sucre (mais pas tout miel), prêt à lâcher 100/150€ pour l'objet de ma convoitise.

Je lui demande, l'air de rien (ne pas montrer que je tire la langue, que j'ai des palpitations, que je sue à grosses gouttes et que JE VEUX CE CARTON) combien elle demande pour l'objet. Elle me regarde, me dit: "il n'y a pas le disque dedans, prenez-le, je vous le donne".  Comme dans la chanson je défaille. Pas longtemps! Je la remercie sans en faire trop et pars avec ma pochette sans demander mon reste. Des fois qu'elle se ravise! son interlocuteur, qui n'a rien perdu de notre échange, me regarde avec un drôle d'air. Comme s'il avait compris que je venais de faire une bonne affaire mais surtout de trouver quelque chose que je cherchais depuis longtemps.

Je regarde le carton une fois à bonne distance du marché à la brocante. C'est bien lui. Le seul, le vrai, l'unique. En état plutôt flatteur quand on sait combien tout l'ensemble était fragile à l'époque de la sortie. pour une bonne surprise c'est une bonne surprise!

J'ai nettoyé l'ensemble au coton-tige imbibé d'eau-oxygénée. Il a franchi un nouveau seuil de propreté. Et puis, une fois l'excitation retombée, j'ai trouvé la pochette triste et les photos moches.. 

Encore un truc que mes enfants jetteront dans les bacs papier de la déchetterie quand je ne serais plus là!

 

 

 

                                                           

Partager cet article
Repost0

commentaires