Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2021 1 11 /10 /octobre /2021 07:00

Après une journée passée à Paris j'ai repris le TGV de 19H00 pour retourner dans ma bonne ville de Haute-Garonne qui me manquait déjà! Fatigué et décidé à éviter le métro plus le tramway je choisis un taxi, lumière verte allumée mais sans chauffeur. Celui-ci était sur le parvis de la gare, fumait et buvait un café. M'apercevant il vint vers sa voiture, mais sans se presser.

Une fois dans la Mercedes rutilante extérieurement et impeccable intérieurement il entama la discussion par deux ou trois banalités d'usage. L'observant rapidement je lui donnais une petite trentaine.

Au pont de la Halle aux Grains, à quatre minutes de la gare, le chauffeur se met à parler du pass et des manifestations anti-pass.  Je n'ai pas eu le temps de dire "ouf" que le couplet complotiste ("c'est la faute du gouvernement global", "les laboratoires (médicaux) se goinfrent par milliards (sic), les adolescents de 12 à 17 ans vont tomber comme des mouches (après la vaccination. re-sic) et enfin "le vaccin ne sert à rien"(re-re-sic) m'était servi sans omettre une virgule et un argument.

Dans le fond de mon fauteuil en cuir blanc je me posais la question de savoir si je répondais aux pauvres arguments du chauffeur ou si je lui intimais de se taire. Après tout je n'étais pas obligé d'écouter ces conneries. La course n'était pas gratuite et j'avais, il me semble, le droit d'avoir la paix et de ne pas entendre des fadaises après une journée épuisante.

Finalement je me suis tu, j'ai même vaguement grommelé de temps à autres lui donnant à penser que je l'approuvais et, lorsqu'il m'a enfin laissé devant chez moi.... je lui ai laissé un pourboire.

Il n'y a pas de quoi être fier!

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires