Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2022 2 04 /01 /janvier /2022 07:00

Les femmes, quoi qu'on en dise, sont des idiotes qui s'intéressent à Brigitte Macron plutôt qu'à l'action de son mari, qui rêvent de perdre du poids à longueur d'année, qui voient une voiture pratique dans la "Picasso" et ne pensent qu'à acheter des fringues et du maquillage.

C'est en tous cas l'image qu'on se fait d'elles lorsque l'on parcours un magazine qui leur est spécifiquement destiné. Pourquoi, d’ailleurs, envisager un support destiné aux femmes? absurde!.

Rarissime aujourd'hui. Depuis l'apparition de la COVID-19 ni le dentiste, ni le coiffeur, encore moins le médecin ou le kiné, nul ne s'avise plus de laisser des magazines à disposition dans leurs salles d'attente. Des fois que le Coronavirus se cache entre les pages 42 et 43 de "Elle", de "Psychologies" ou de "Notre Temps" (NDLR: Là on est en consultation chez le gérontologue!).

Finie la possibilité de lire un vieux "Point", un ancien "Marianne" ou de feuilleter un "Figaro Magazine" daté. A noter que même daté de la semaine en cours le contenu du "Figaro Magazine" est vieux. On n'y parle que de placements financiers, de cuisine vieillotte, de fringues strictes et d'idées politiques rances. Philippe Bouvard y signe encore une chronique dite "humoristique"... c'est dire!

Refermons la parenthèse. Au centre de vaccination anti-Covid du principal hôpital public de cette bonne vieille ville de Toulouse il y avait encore des magazines. Deux "Elle" (avec Karine le Marchand et Loana en couverture) et un "Notre Temps". Je passe rapidement sur ce dernier titre. Ça sent l'EPHAD, le fibrome et la dépression nerveuse et je reviens sur "Elle" qui n'a pas changé d'un iota depuis l'époque où je le parcourais avec un œil professionnel. Il y a mille ans de cela.

Je déteste cette revue que j'ai toujours trouvée bavarde, prétentieuse, creuse, cancanière, moutonnière et prévisible; bref inintéressante au possible. Je n'aime pas la femme qui lit "Elle" et ne l'ai jamais aimée. Trop superficielle, trop artificielle. Je n'ai que dédain pour celle qui le fait et aucune mansuétude pour celle à qui s'adresse la direction commerciale et la rédaction de ce magazine.

Quand cette pattemouille de Denisot s'est lancé dans la presse j'ai crains le pire et n'ai pas été déçu. Il ne manquait plus que le "Magazine de Sophie Davant" et il existe!!!!  naturellement, il se vend. L'un des numéros, il est vrai, avait sa une sur "les conseils forme d'Evelyne Dhéliat". Là.... on ne lutte plus.

J'en reviens au début de ce post d'humeur: pourquoi vouloir une presse séparée et pourquoi la vouloir aussi médiocre?

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages