Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2022 1 17 /01 /janvier /2022 07:00
The Grudge. Un faux-air de feue Juliette Gréco.

The Grudge. Un faux-air de feue Juliette Gréco.

Je me demande parfois si le temps ne s'est pas arrêté dans notre beau pays. Passant devant une colonne Morris mon regard a été attiré par une affiche de cinéma au titre neu-neu. Elle signalait au passant la sortie imminente du 50ème film de Claude Lelouch.

Ici les vieilles gloires ne détalent que lorsque la camarde les rappelle. Annie Cordy, Danièle Darrieux, Suzy Delair et tant d'autres ne quittent l'affiche que pour le cimetière. Encore celui-ci ne nous protège t'il qu'un peu contre des hommages qui se poursuivent très longtemps post-mortem. On pourrait croire Serge Gainsbourg, Johnny Hallyday ou Claude François encore de ce monde tant ils restent présents dans les médias. J'ai même vu l'hologramme d'Adamo chanter.

Il faut signaler que beaucoup de ces trépassés font concurrence à des presque défunts et que les vieilles gloires encore vivantes "mettent le paquet" pour avoir encore l'air de respirer. Des momies chantantes, des agonisantes refaites de pied en cap continuent de squatter les écrans rappelant vaguement au spectateur que le bec de canard et les paupières tendues qui les affectent n'ont pas toujours été là.

Quand on voit une Marthe Keller ou une Françoise Hardy que nul scalpel ni injection de botox n'a atteinte on a de la peine pour leurs consœurs qui ressemblent au masque de Belphégor.

Et puisqu'on parle du fantôme du Louvre, ma fille appelait Juliette Gréco -paix à son âme- the grudge, du nom d'un personnage de film d'horreur.

Et Mesdemoiselles Deneuve, Baye, Vartan etc. n'ont plus d'expressions du visage depuis si longtemps qu'on s'est habitués à leurs visages ectoplasmiques.

Mais je reviens au sujet abordé au début de ce post. Gérard Lenormand, chanteur agaçant des années 70 est de retour. Le rire naturel de Serge Lama également. Nicoletta, en froid avec Mamy Blue est de nouveau invitée sur les plateaux de télévision. Michel Sardou qui n'a pu freiner le vieillissement et a fait appel au bistouri des chirurgiens esthétiques n'a pas figure humaine. On pense à l'avant d'une DS21 ou à une grenouille. Vous noterez que je n'ai pas dit crapaud.

Autre déconfiture "Capri c'est fini", titre sur lequel il a bâti sa vie n'a pas empêché Hervé Vilard* de ne plus ressembler à rien. Un flan vanille est ce à quoi il fait penser. Sheila, qui s'étonne encore et toujours que l'on ait fini par se lasser de ses couplets imbéciles s'est vengée sur elle-même, de sa disgrâce: C'est au tournevis et à la clé de 8 qu'elle a été remodelée.

Finalement j'en arrive à me demander si l'oubli absolu, le fameux "second linceul des morts" n'est pas le plus enviable. Montand, Béart, Reggiani, Moustaki, Barbara, Cora Vaucaire... sont provisoirement oubliés et c'est bien ainsi. Les entendre repris par Patrick Fiori, Abd-al-Malik ou Zaz serait une double peine.

Le cinéma international fonctionne ainsi également. Des comédiens magnifiques et des actrices splendides vivent un éternel purgatoire tandis que d'autres, sans qu'il soit question de talent, sont oubliés. Clint Eastwood a échappé à cette "malédiction".

Il n'est pas mort? ça doit jouer!

 

* ne sachant s'il lui fallait deux ou un seul "l", le correcteur d'orthographe m'a carrément proposé: "vicelard"!

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages