Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 07:00

Cette campagne présidentielle est décidément en dessous de tout. Notre représentation politique est à l'image du pays: en pleine déprime. Nous ne savons plus où nous voulons aller ni avec qui. Dans ces conditions une Anne Hidalgo ou une Valérie Pécresse font très bien l'affaire. Oui, très bien si l'on se réfère à un niveau de communication et non à un niveau de compétence.

Car, c'est la leçon de ces derniers mois, on a la sensation d'avoir affaire à des "seconds couteaux". Eric Ciotti, Marine Le Pen, Eric Zemmour, Christiane Taubira, Xavier Bertrand, Jean-Luc Mélenchon même ne sont pas dignes des Mitterrand, Barre, Chirac même d'autrefois. Ce sont des candidats de temps calme. Des hommes et des femmes qu'on verrait plus à Bruxelles ou à Strasbourg. On les voit mal face à la Chine dans une crise liée à Taïwan ou affrontant Vladimir Poutine. Question de surface intellectuelle, de personnalité, d'histoire personnelle.

Certes des qualités peuvent émerger lors de crises mais on peut préférer avoir eu des preuves de cette envergure avant de leur confier les clés de l’Élysée et la mallette de la dissuasion nucléaire.

Question programme on est encore dans les propositions de Pompidou contre Poher. Moins de fonctionnaires contre plus de policiers d'un côté et de la générosité redistributrice de l'autre. Le tout badigeonné de vert. Pécresse a ressorti d'un tiroir le programme de Fillon 2017, Mélenchon n'a pas changé une virgule au sien de sa précédente campagne tandis que Anne Hidalgo a donné un léger coup de plumeau au programme "changer la vie" de François Mitterrand de 1981. Tout ceci n'est pas sérieux.

Je n'aurais garde d'oublier les conditions particulières dans lesquelles cette campagne doit trouver son rythme: c'est un fait la Covid 19 désorganise tout et empêche le citoyen de s'intéresser à la présidentielle à venir dans 4 mois.

Les anciens "partis de gouvernement" ont été mis à mal par les électeurs mais n'ont guère essayé de se renouveler. On ne les a vus réfléchir ni à leur programme ni à propos de leurs dirigeants et encore moins essayer de renouveler leurs idées. Ne parlons même pas de leur mode d'opposition au gouvernement actuel. C'était subtil comme un match de catch. On dirait qu'ils sont incapables de se remettre en question. Ils restent sur des schémas anciens et inopérants.

Pour tous le pouvoir est un fruit -ou un fétiche- qu'on ramasse par terre quand c'est votre tour. Pas quelque chose qui se mérite. L'élection de Macron aurait dû inspirer des candidats différents ayant observé les évolutions de la démarche politique dans le monde. Obama, Boris Johnson, Donald Trump et Macron ont montré que l'on séduisait un électorat avec des méthodes différentes de celles du passé. Qui l'a vu ici?

A cet égard -qu'on n'y voit ni sexisme ni focalisation- Pécresse et Hidalgo retardent de cinquante ans.

J'en termine là parce que les posts politiques sont les moins lus et ceux qui me valent le plus de retours négatifs.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages