Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2022 2 25 /01 /janvier /2022 07:00
Piano ce soir à la Halle aux Grains.

Ce mardi 18 janvier 2022 il y avait la foule des grands jours aux abords de la salle de concerts de "la Halle aux Grains". Le pianiste Evgeni Kissin donnait un concert devant une salle bondée. Des connaisseurs mais aussi des mondains venus... se faire voir.

Il faisait un froid intense et les formalités d'accès aux galeries puis aux sièges numérotés étaient prolongées. . Des cerbères faisaient semblant de contrôler tous les passes sanitaires anti-Covid et regardaient distraitement en s'éclairant d'une lampe de poche l'intérieur des sacs des dames. Chacun arrivait à sa place frigorifié par l'attente dehors et avant le concert de musique nous eûmes droit à un concert de toux du meilleur effet.

Les lumières baissèrent d'intensité et les toux aussi. Le pianiste Russo-Britannique-Israëlien arriva. Une allure étonnante: costume léger à pattes d'éléphant, chaussettes transparentes noires des années 80, coiffure improbable (on aurait dit qu'il avait une peau de castor teinte sur le crâne). Il se jeta sur le piano et entreprit de le démolir en tapant dessus comme un sourd.  La Toccata de Bach nécessitait-elle un tel déchaînement de forces? oui si j'en juge par l'ovation du public qui comprit séance tenante que les applaudissements réchauffaient les mains! Après cette entrée en matière brutale et peu conventionnelle le jeu du pianiste devint harmonieux et le récital superbe.Bach, donc, Mozart (évidemment), Chopin (naturellement) et Beethoven étaient au programme.

Chaque morceau de musique était applaudi comme si Evgeni Kissin l'avait lui-même composé!

A ce que je croyais être la fin du concert, deux heures après son commencement, des applaudissements-rappels-tape des pieds-tape des mains introduisaient le retour du pianiste, des saluts qui n'en finissaient pas et une interprétation d'une pièce de musique "improvisée". Et ça durait, ça durait...

Les téléphones portables ne se cachaient plus et filmaient... l'ovation. (quel intérêt?). Au quatrième rappel j'ai réussi à me frayer un chemin et suis sorti. Dans la rue on entendait encore le public.

Un peu exagéré? sans doute. Folklorique? certainement. Sans conséquence? assurément.

Je retourne à la Halle aux grains vendredi. Hélène Grimaud sera au piano. Il faut croire que ce cérémonial me plaît?

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages