Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2022 1 28 /03 /mars /2022 07:00
Maximilien et Jean-Paul, le retour. Maximilien et Jean-Paul, le retour.
Maximilien et Jean-Paul, le retour.

Se réfugier dans l'Histoire par le biais des documentaires spécifiques de la chaîne de télévision Histoire m'apparaît judicieux en ce moment.

J'entends tellement tout et son contraire au sujet de V.Poutine, de la guerre en Ukraine, de la situation mondiale et des risques d'extension du conflit que je "flippe" complètement. Je vois déjà les blindés Russes aux portes de Fontainebleau!

Me plonger dans la Révolution Française distrait mes inquiétudes et m'instruit. Car, même dans ce domaine qui pourrait passer pour "figé" les avancées sont innombrables. La science, les technologies et la génétique (entre autres) ont permis, presque silencieusement, de faire un bond en avant impressionnant dans les connaissances.

Je parle là d'un doc consacré à Marat et à Robespierre, "L'Histoire au scalpel". On se proposait d'en savoir plus sur ces deux personnages-clés de la révolution. On commença par essayer de trouver des traces de leurs dépouilles: pour "l'incorruptible" c'était absolument impossible: il est certainement parmi les ossements divers des Catacombes de Paris. Noyé au milieu des ossements de millions et de millions de Français de toutes origines et d'époques mêlées. Pour "l'ami du peuple", Jean-Paul Marat,  ses restes auraient plusieurs fois changé de place et nul ne sait avec exactitude où ils se trouvent.

Le guide, Historien et ses interlocuteurs scientifiques, archivistes, responsables de bibliothèques ou d'archives nationales, légistes etc. étudièrent ensuite les masques mortuaires et nous intéressèrent à cette coutume étrange de prendre un moulage précis du visage d'un défunt peu de temps après son trépas. Les archives nationales possèdent un masque mortuaire de Robespierre (qui fut décapité alors que sa mâchoire était fracassée par une balle d'arme à feu tirée lors de son arrestation) considéré comme "probable". C'est curieux parce que la Convention devait avoir envie que le corps disparaisse vite et que ce masque, si c'est bien le sien, a été réalisé sur une tête séparée du corps.. Le visage aux traits brutaux ne ressemblait guère aux portraits du tueur-en-série de la terreur. Robespierre sans son nez en trompette, de qui se moque t'on?

L'émission fila ensuite au Musée de Mme Tussaud à Londres (sorte de musée Grévin) qui posséderait le masque mortuaire de Marat. Il semble que celui-ci fut authentifié plus facilement et que le moulage donnait de sérieuses raisons de penser que le révolutionnaire assassiné par Charlotte Corday et le visage éteint de Londres ne faisaient qu'un.

A partir de ce masque on reconstitua, via des ordinateurs ultra-précis, une IRM et des comparaisons de portraits un visage qui ressemblait à une photographie en 3D. Un visage "vivant" et contemporain. Stupéfiant de vie.
Parallèlement, en étudiant les dépôts prélevés sur la baignoire dans laquelle fut assassiné Marat* on put faire un diagnostic médical précis des maux dermatologiques dont il souffrait. Le médecin légiste put préciser que la concentration de soufre et d'autres produits indiquait qu'il était sans doute proche de la mort au moment où Charlotte Corday le tua.

Nous eûmes ensuite une études pointue sur un bureau du mobilier national, ayant appartenu à Louis XV et au Comité de Salut Public (le faisceau du licteur avait remplacé les fleurs de lys sur la décoration). Ce bureau était réputé être celui sur lequel on avait déposé Robespierre entre son arrestation mouvementée et son départ pour l'échafaud. L'analyse très pointue des matières organiques prélevées sur le bureau infirmèrent catégoriquement cette légende. Aucune trace de sang ne figurait sur le meuble.

Le documentaire s'achevait sur cette fin ouverte et sur une envie d'en savoir plus sur les masques mortuaires, les catacombes, les pérégrinations des corps des suppliciés et les recherches scientifiques contemporaines autour des faits historiques. Rien que ça!

 

* considérée comme authentique et propriété du Musée Grévin.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages