Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2022 2 19 /04 /avril /2022 07:00

Cette fois je suis arrivé à la page 188 de "Vie et Destin" de Vassili Grossman dans l'édition du livre de poche. Je crains que ce ne soit pas cette fois-ci que j'irai jusqu'au bout. Je referai une tentative ultérieurement pour lire les 984 pages que j'ai négligées. Etait-ce le troisième ou la quatrième tentative? je ne saurais le dire.

Il y a comme ça des livres qui se refusent à moi. "Le Maître et Marguerite" de Boulgakov ou ceux d'Hemingway par exemple. Quelque chose en moi me dit que j'ai tort et que je devrais insister. 

Mes meilleurs amis ont souvent commencé par m'exaspérer avant de le devenir!

Aucun rapport, j'en conviens.

Bruce Springsteen, que je prenais pour un bourrin amerloque est maintenant et depuis pas mal de temps un de mes 3 ou 4 artistes préférés. Sur la fameuse île déserte je n'oublierais certainement pas d'apporter "Nebraska" et "Devils and Dust", deux de ses albums que je considère comme indispensables.

Avec les bibliothèques de prêt et les éditions économiques il ne devrait plus être nécessaire d'acheter des exemplaires de livres. Ils prennent de la place, assombrissent les murs et attirent la poussière. On ne les rouvre que rarement et les relis encore moins souvent. Pourtant j'en achète au minimum un par semaine qui vient s'ajouter, une fois lu, à tous ceux qui ont survécu aux "purges" régulières que j'organise.

J'en revends certains, j'en donne d'autres, j'en dispose dans les boîtes à lire et j'en prête même avec l'espoir qu'on ne me les rendra pas!

Je reviens à "Vie et Destin". En vieillissant je ne suis plus aussi capable de mobiliser mon attention qu'autrefois. Si j'ai du mal à saisir ce que je lis, si l'effort est trop considérable alors je me décourage et abandonne. Si mes tentatives de reprendre sont des échecs je pose le livre en question à un endroit où il restera jusqu'à la prochaine décision d'affectation.

Je crois que mon déficit de dopamine -malgré le traitement destiné à y remédier- a entres autres conséquences celle de rendre mon attention moins soutenue et ma mémoire moins mobile. Je me décourage devant la difficulté et lis des choses plus accessibles que par le passé.

A quoi me servirait de faire l'effort de lire un ouvrage difficile si j'en oublie le contenu dans les six mois qui suivent cette lecture? mes "forces de renoncement", toutes puissantes et si difficiles à combattre sont plus fortes que moi désormais. Elles gagnent à chaque coup ou presque.

 

 

 

Partager cet article
Repost1

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages