Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2022 1 20 /06 /juin /2022 07:00

J'ai comme le sentiment que nous sommes en train de revenir à une période de pudeur devant les choses du corps et cela me surprend. A l'heure ou le corps s'exhibe comme une œuvre d'art unique revendiquée qui expose les tatouages, des coupes  et couleurs de cheveux originales, où l'on porte des vêtements d'une extrême diversité la presque nudité semble de nouveau déplaire et être regardée comme malvenue. On n'en est pas (encore) à l'injure ni aux remontrances mais les jeans troués, le piercing, le tatouage, les habits déstructurés, les cheveux taillés au sécateur et peints de couleurs originales attirent et les regards désapprobateurs et les réflexions qui ne le sont pas moins. Sans oublier ces regards haineux que déclenchent la vision d'une jeune personne dont l'allure est censée représenter la personnalité.

Mode unisexe, habits qui semblent sortir d'une caisse de friperie à 1€, bijoux qui traversent la peau, les sourcils et les narines ne sont pas dérangeants mais étonnants. Est-ce beau? est-ce laid? comme le rap j'ai cru à une mode excentrique passagère. Mais cela dure et les générations suivantes sont encore plus imaginatives dès lors qu'il s'agit de peindre sur soi. Le corps des blancs, malgré sa couleur rosacée assez vilaine, est un support inépuisable.

J'ai le souvenir, qu'enfants, nous nous cachions pour ne pas être vus déshabillés. Chez le médecin ou à la plage nous ressentions un malaise. Même entre frères et sœurs, dans notre famille la porte de la salle de bain comportait un verrou que l'on actionnait plutôt deux fois qu'une.

Lorsque mai 68 est arrivé et a littéralement fait s'écrouler le monde d'avant, pudibond et coincé, les écrans de cinéma ont montré la nudité sans complexe. Il a fallu vaincre un reste de timidité pudibonde résistante.

Je ne sais pas si cette "peur" du corps et de sa représentation vient des religions et de leur stupide haine de la sexualité. Il me semble que notre époque était sur la voie de l'émancipation et que nous sommes à la croisée des chemins: va t'on aller plus loin ou revenir à l'époque où l'on s'émoustillait d'entrevoir une cheville? 

Je ne peux pas dire que j'aime les tatouages mais je comprends la démarche individuelle et la recherche de l'unicité.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages