Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2022 4 04 /08 /août /2022 07:00

J'imagine que vous aussi vous êtes tombés sur cette charmante chambre d'hôtes que de jeunes et ambitieux trentenaires ont sélectionnée, restaurée, meublée et mise à la location avec amour et, reconnaissons le sans méchanceté, peu d'imagination. Tapis, meubles, tableaux, lampes et équipements sont les mêmes partout. Jusqu'aux cadres accrochés aux murs et qui représentent des forts grossissements de feuilles de cocotier...

Ne nous plaignons pas: c'est propre, il y a des sachets de savonnettes, du gel douche au monoï, des tisanes aux goûts improbables et une documentation pléthorique sur le gîte de sa conception à sa réalisation. Des pages de lecture pour ceux qui n'auraient emporté que "Rock" de Philippe Manœuvre. (les malheureux!).

Le lit est confortables, draps et taies sentent le neuf: rien à redire.

Le point faible c'est au réveil que vous le découvrez! trompé par des critiques allant du bon à l'excellence vous avez cru aux compliments et attendiez l'exception: déception. le café est infâme, les confitures-maison (nèfles et cerises) immondes, le "kéfir" (maison aussi) imbuvable, les brioches (idem) se décomposent dans le bol "le chef" et le pin (au lin!!) est immangeable.

Tous ces produits artisanaux (bougies qui puent, miel de fleurs de youpi etc) sont non seulement pas appétissants mais mauvais de goût.

La maîtresse de maison, habituée aux compliments vient les chercher auprès de vous qui rêvez d'un café au percolateur et d'un croissant gras. Elle paraît surprise que son "breakfast" ne vous ai pas déclenché d'orgasme culinaire!. Elle vous refait l'historique du bâtiment depuis la première guerre contre les Albigeois: à croire qu'elle y était. Vous qui rêviez d'un petit déjeuner méditatif, c'est manqué.

Les petits enfants; moins habitués que nous à masquer leurs véritables sentiments dénigrent en termes durs (et choisis) le petit déjeuner que vous essaierez de faire passer à renfort de vogalib tout à l'heure. Du haut de ses 6 ans et en terme choisi ("c'est dégueulasse") Noa a résumé la situation.

Avant il y aura eu l'épreuve de la douche à jets. une gigantesque pomme de douche au sommet qui vous glace, une autre qui vous ébouillante, des jets dirigés qui fouettent et font déborder le bac à douche dans un bruit de chutes du Niagara.

Mais pourquoi fuyons-nous les hôtels pour confier nos nuits à ces amateurs qui nous font, en plus, payer le prix fort?

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires