Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2022 4 11 /08 /août /2022 07:00

Je "travaille" bénévolement depuis un an une journée par semaine à l'hôtel des familles de l'hôpital Purpan de Toulouse. Mon job consiste à accueillir, écouter et recevoir dans un cadre propre, lumineux et agréable les familles d'hospitalisés. Ça fonctionne comme un hôtel en moins anonyme.

Le bâtiment dans lequel est installée l'association est vaste, clair, fonctionnel, propre et pratique. Il l'est d'ailleurs tellement que l'Hôpital  à qui le terrain et la bâtiment appartiennent, les récupére en décembre prochain pour... le démolir (il a été entièrement restauré il y a 2 ans). Avant de vous indigner apprenez qu'il va se construire, à moins de 50 m de la maternité -comme le spécifie la Loi- un centre de néonatalogie à la place de "mon" hôtel. Cette spécialité qui concerne les grossesses compliquées, les maladies prénatales et les grands prématurés est sous-représentée en Haute-Garonne et la métropole rose est très en retard dans cette discipline.

On le voit, sur le principe il n'y a rien à redire.

Pourtant un hôtel différent destinés à réconforter les familles dans la peine n'est pas un luxe, loin de là.

L'association en charge de cette organisation d'accueil est à la recherche d'une solution de rechange. Hélas il est illusoire d'imaginer trouver aussi bien et aussi bien placé. Difficile, avec des résultats plombés par deux années de Covid de songer que les mécènes et les soutiens vont mettre la main au portefeuille sans tiquer.

Il est à craindre que la structure ne ferme et ne soit pas remplacée avant longtemps. Les équipements (usuels, décoratifs) sont d'ores et déjà optionnés et le réflexe se perdra dès la fermeture, même si elle est "provisoire".

En attendant ce funeste moment chacun convient que "le Laurier Rose" (c'est le nom de l'hôtel et de l'association) brûle de ses derniers feux cet été. La terrasse est magnifique et ploie sous la glycine et la vigne vierge. les conversations ne sont pas circonscrites à une ou deux tables mais à toutes, les dons affluent et c'est un plaisir renouvelé de voir ces femmes très enceintes discuter à l'ombre .

Toutes les langues sont utilisées: les étrangers connaissent mieux notre superbe organisation des soins médicaux que nous-mêmes.

Je croise les doigts en espérant que le miracle se produira et que le laurier 2 existera bel et bien et sera digne successeur de son devancier.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires