Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 20:41

Je n'ai pas peur des mots et encore moins des superlatifs. de 1968 à 1972 les Rolling Stones ont été FA-BU-LEUX.

Les 5 albums de cette période (Beggars' Banquet, Let it Bleed, Get yer ya ya's out, Sticky Fingers et Exile on Main St.) comptent parmi les meilleurs de l'histoire maintenant longue du rock n'roll.
Si ce groupe dont la longévité est maintenant digne du Livre des Records a signé ces 5 perles absolues à cette période de son existence c'est parce qu'il était composé de personnalités jeunes encore, qu'il avait connu la désaffection, la prison même pour le duo d'auteurs-compositeurs, l'insuccès (les 2 albums de 1967), le chaos du concert d'Altamont (relaté dans le film "Gimme Shelter") la perte d'un membre fondateur (Brian Jones en 1969), la concurrence exacerbée avec les Beatles (alors à leur apogée) et, last but not least, parce qu'il avait opéré un retour aux sources du Blues.

Gimme Shelter

Les albums studio vont 2 par 2 tant ils sont complémentaires, le meilleur Live de leur carrière (Get yer ya ya) les séparant. Tous produits par Jimmy Miller (qui mériterait mieux que l'oubli dans lequel il est tombé) ils bénéficient aussi des musiciens de studios inséparables de ces années (Nicky Hopkins...) et de la lumineuse présence de Mick Taylor.

Les écouter aujourd'hui, avec les progrès faits dans la restitution du son est un choc: non seulement ils n'ont pas vieilli mais ils sont même d'une étonnante modernité. "Sympathy for the Devil", "Street Fighting Man", "Midnight Rambler", "You can't always get what you want", "Carol" (Live) "Little Queenie" (Live), "Moonlight Miles", "I got the Blues" "Happy", "Sweet Virginia" et "Torn and Frayed" restent des pépites dans une discographie qui en compte beaucoup.
Et que dire de "Gimme Shelter"? c'est la meilleure chanson jamais écrite et interprétée par les "jumeaux scintillants". Un titre que les années n'ont pas vidé de sa puissance et de sa perversité. Le passage chanté par Mary Clayton est tout bonnement extraordinaire.

Ca excuse les 18787 albums qu'ils ont fait paraître depuis.

Partager cet article

Repost0

commentaires