Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 07:35

Il me semble qu'on veuille (qui?) remettre sous les feux de la rampe l'un des

pires chanteurs (enfin... C'est ainsi que ça s'appelle) que notre pays, qui en a

pourtant supporté pas mal, et des croquignolets, ait eu à connaître.

 

Pas de suspens, je donnerai tout de suite son nom, c'est l'éprouvant Jean

Jacques Goldman.

 

Ce consternant bipède a squatté les premières places des hits parades

hexagonaux pendant les terrifiantes années 80 et on lui doit les titres les plus

imbéciles (l'olibrius n'a t'il pas appelé un de ses albums "chansons pour les

pieds"!!!) chantés avec la voix la plus insupportable qu'on ait entendue de

mémoire d'homme.
"Envole moi", "Je marche seul" et autres fadaises ont pollué les années 80

avec application. Il était partout, bourré de bons sentiments et de bonne

conscience et la plupart des imposteurs du show-business chantaient ses

"textes". L'effroyable Céline Dion et l'impossible Johnny chantaient du Goldman.

Les "enfoirés" c'était Goldman. L'Ethiopie c'était Goldman, les restau du coeur

c'était Goldman....

Des chansons consternantes (Ouh, le racisme c'est pas beau, la solitude

c'est triste, Si j'avais été Allemand j'aurais peut-être choisi le mauvais côté)

des orchestrations FM démodées à peine jouées,une production à la Grosse

Bertha et cette voix... cette voix....


Quand, enfin, il a un peu moins trusté les places des charts j'ai cru que son

étoile avait pâli et que le pays s'était rendu compte qu'un mec qui chante :

"Elle met du vieux pain sur son balcon/pour attirer les moineaux/les pigeons/

Elle vit sa vie par procuration/devant son poste de télévision

méritait un oubli douillet mais définitif.

 

Et on ressort ce navrant zéro de la naphtaline! . Dans un pays qui a eu Claude

François et Sheila comme vedettes il ne faut s'étonner de rien et Raphaël est

là pour montrer qu'on a toujours aussi peu l'oreille. Mais Goldman....

 

Rien ne justifie qu'on le ressorte de l'oubli dans lequel il était justement tombé.

C'est mon avis et je le partage!

 

PS qui n'a rien à voir: Avant c'était l'affreux Guéant qui prenait un air de

circonstance quand un Corse était transformé en écumoire. Maintenant

c'est Valls. C'est un changement, certes, mais infinitésimal.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Agneska Balaban 16/11/2012 18:06

De la première ligne à la dernière tout est bon ! Y compris le PS...

Bertrand P 17/11/2012 09:21



Tu es encore avenue Paul Doumer?