Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 15:34

J’évoquais, ici même hier, la présidence de Valery Giscard dit Valery Giscard d’Estaing

(son père a « relevé » le nom de l’amiral d’Estaing, qui n’avait plus de représentant).

Elu de justesse en 1974 à la suite du décès de Georges Pompidou, VGE comme on a fini

par l’appeler a un passif particulièrement chargé. Sous sa Présidence la France n’a rien

fait ni pour aider les évadés ni pour, à tout le moins, dénoncer l’horreur du régime Khmer

rouge en place au Cambodge de 1975 à 1979.

Il a aidé puis abandonné en rase campagne le régime du Shah et a favorisé, implicitement,

la mise en place de la République islamique en Iran en accueillant l’Ayatollah Khomeini.
Bénéfices de l’opération : rien, le néant.

Le soutien aux dictatures sanglantes africaines n’est plus à démontrer et la pantalonnade du

 couronnement de l’empereur Bokassa 1er puis son éviction et son remplacement par David

Dacko reste une tâche indélébile sur cette page d’histoire.

La nomination de Jacques Chirac comme premier ministre et de Michel Poniatowski comme

premier  ministre bis, le second devant empêcher l’autre de gouverner est aussi dans toutes les

mémoires.
Un peu à la manière du Président actuel, VGE s’occupait de tout, de la moindre nomination

à l’ensemble de la politique du pays, laissant la portion congrue aux ministres en général et au premier d’entre eux en particulier.
Celui-ci, tellement impuissant et humilié finit même par démissionner en 1976, une première restée

unique dans la Vème République.
Sauvée par ce même ex-premier ministre aux législatives de 1978, la majorité reste limitée,

dans l’esprit de VGE aux seuls UDF, un « parti » crée pour le soutenir…

L’assassinat jamais élucidé du prince de Broglie, celui de Joseph Fontanet et le suicide de

Robert Boulin ont contribué à rendre le septennat moins « joli » que le voulait son maître.

Comme actuellement, la politique suivie par la majorité de l’époque va essentiellement vers les hauts revenus et les détenteurs de capital.

Des « gadgets » (les vœux au coin du feu avec Madame qui salue les Français comme une châtelaine salue ses valets, le droit de vote à 18 ans (inexorable), le petit déjeuner avec les éboueurs, les dîners chez des Français… ne masquent pas la morgue du Président et son abyssal sentiment de supériorité.
Même le Roi Juan Carlos d'Espagne sera traité de haut par ce président mal élu, pas réelu et qui prétendait descendre de Louis XV !

Seule réforme à mettre au crédit de ce septennat inutile et ennuyeux : l’IVG qui fut voté

par une partie de l’opposition d’alors. Le souci de l’Europe aussi est à souligner mais il

s’agissait déjà de cette Europe des marchands et banquiers qui n’a jamais fait rêver que

les inspecteurs des finances.
Elu sur un malentendu (« le monopole du cœur » qui aurait dû alerter, monopole relevant plus de l’expression économique que du langage des sentiments) VGE fut littéralement congédié par le pays en 1981.

Depuis VGE incrimine le non soutien du RPR de l’époque (Et pourquoi un parti harcelé par les sbires du président aurait soutenu ce dernier ?), les chocs pétroliers (ils ont bien eu lieu et

ont eu des conséquences économiques dévastatrices mais pas qu’en France), l’usure du pouvoir (Mitterrand a été réelu en 1988 et il était bien plus « usé), les calomnies (les diamants de Bokassa : que cette affaire prenne de telles proportions prouve au contraire le discrédit dans lequel l’homme et son pouvoir étaient tombés) et d’autres raisons pour ne pas accepter ni reconnaître une défaite méritée et exemplaire.

 

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 14:41

Alain Minc, qui a raté tout ce qu'il a fait? donne des conseils aux pouvoirs (politique, économique...) et écrit des livres dont les journalistes, au lieu de caler leurs meubles avec, rendent compte avec admiration.

 

Patrick Poivre d'Arvor, l'ex-interviewer de Castro en direct de la Havane à Paris, roi des week ends tous frais payés chez Botton, adopteur discret d'enfants irakiens, animateur de journal télévisé chez le Roi du Béton et du cerveau disponible a fini par être viré après 356 ans de présentation du journal. Depuis il est partout.

 

Valery Giscard (dit Valery Giscard d'Estaing), homme politique et Président de la République de 1974 à 1981 croit encore que les Français l'ont chassé à cause du "deuxième choc pétrolier". Personne ne lui a dit à quel point il était détesté à la fin de son pathétique mandat présidentiel? le descendant de Louis XV (comme il aimait à se présenter)

donne toujours un avis qui, comme le mien, n'intéresse personne.

 

Nicolas Poirier, parce qu'il est cité en tant que "Directeur" dans "Le Point" il n'entre plus dans ses tongs.

 

Emmanuelle Béart. Cette aimable dame aux lèvres gonflées à l'hélium a la filmographie la plus navrante du cinéma Français. Cela ne l'empêche pas de se prendre pour une star.

 

Laurent Ruquier, animateur télévisuel et radiophonique a fait de la réanimation artificielle à Gérard Miller,Christine Bravo et Claude Sarraute. Dommage, le coma dépassé dans lequel ils étaient maintenus nous convenait parfaitement.

 

Mick Jagger, son passage au festival de Cannes cette année a montré que le miroir de ma salle de bains ne ment pas ni ne retarde d'ailleurs: plus nos ex "idoles" prennent de l'âge moins on rajeunit

 

Guillaume Musso, ses livres à parution bimensuelle et aux titres idiots ne méritent pas le papier qu'on utilise pour les

éditer.

 

Elisabeth Roudinesco, la psychanalyse-fanatique, succube défenseure de l'analyse chère au vieux Sigmund a encore frappé: elle aboie sec contre Onfray au lieu d'ignorer l'outrage. Chaque fois qu'on prononce le mot "psychanalyse" Mme Roudinesco doit peser le pour et le contre d'une intervention (et l'argent que ça lui rapportera).

 

Ab Al Malik. Ce rappeur au QI de 0,24  dit qu'il a "samplé" Jean Ferrat parce qu'il aime la poésie. Moi je me mouche dans la pléiade parce que j'aime la littérature!

 

Juliette Binoche (qu'une amie, à ses débuts, s'obstinait à appeler Boniche) a le charisme d'une truite arc-en-ciel et surjoue dans des films confidentiels. Avec sa palme il est à craindre qu'elle la ramène encore plus dans les pages "style" de l'express.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 14:24

Franck Ribery, qui n'est pas médecin chercheur, infirmier dans un établissement psychiatrique, médecin

spécialisé dans la réeducation des blessés, professeur dans une école "difficile", inventeur de génie,

musicologue, guide moral ou personne qui vit pour les autres est footbaleur.
Son métier est de passer un ballon à un de ses coéquipiers. Pour ça il gagne 800 000€ par mois.
Je ne trouve pas ça ridicule ni obscène: je trouve ça invraisemblable. Les "valeurs" de l'occident dont on

nous rebat les oreilles ne sont pas toutes bonnes à défendre.

 

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 08:28

La "boîte à CONneries" plus communément appelée télévision peut, de temps à autres, manquer à sa mission qui est d'abrutir le téléspectateur pour qu'il capte bien les publicités, si l'on s'en réfère à ce qu'a concédé l'ancien Pdt de TF1, qui s'y connaissait en abrutissement béton.

 

Hier dimanche, sur "Planète", une des chaînes les plus regardables, la soirée était consacrée au supersonique

CONCORDE et à ses 27 ans d'exploitation commerciale.

Il y avait deux documents, sobres, complets et intelligents, qui ne sacrifiaient ni au people ni au détail bébête et

c'était passionnant.


Avant d'en venir au crash du 25 juillet 2000 à Gonesse l'avion nous était conté, des bureaux d'études au vol

inaugural, et dans la situation d'un vol réel.

On y apprenait que ce magnifique engin, dès l'origine, a toujours été aux limites: trop rapide, trop lourd, trop cher...

Il nous était raconté que par 70 fois un problème au train d'atterrissage et particulièrement aux pneus avait failli

se terminer en catastrophe majeure.

16 Concorde ont été construits, 12 étaient en exploitation. Seulement 18000 vols ont eu lieu et le pourcentage d'incidents ramené à ce chiffre est considérable selon un technicien interrogé.


Il semble que le Concorde n'a jamais été amélioré et que, s'il était bien entretenu et surveillé de près, sa conception même et les conditions de vol le rendaient extrêmement vulnérable. Il a été dit, dans ce document, que l'Aéronautique,

les compagnies aériennes British Airways et Air France, les ministres etc l'ont conservé comme "objet de prestige" mais que chacun savait que ça pouvait mal se terminer.

Et ça s'est mal terminé! Un procès en appel se tient d'ailleurs actuellement pour déterminer les responsabilités dans le crash qui a sonné le glas des vols civils à mach 2.

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 21:38

Et si nos animaux de compagnie prenaient nos névroses sur eux comme le portrait de Dorian Gray prenait les stigmates de la méchanceté et des noires actions du modèle ?

C’est ce que je pensais en regardant la chatte siamoise chez qui j’habite et qui, en dehors de 2 magnifiques yeux bleus n’a pas grand-chose pour elle.


Bête à manger du foin c’est, à ma connaissance, le seul chat au monde à se prendre

 

des portes vitrées, à rester pendue par une patte et à miauler stupidement à six heures du matin parce qu’elle a faim.


Non contente d’être à peine plus maligne qu’un candidat moyen à la téléréalité,
Smirnoff (mon fils a choisi ce nom il y a 6 ans) a la fâcheuse manie de se bouffer les poils du ventre et des pattes. Lorsque cette manie est poussée au paroxysme la bestiole ressemble à un caniche nain.

 

Ce délicieux félidé qui dispose pourtant d’un jardin, d’une terrasse, d’un appartement pour elle seule les ¾ du temps n’a pas le remerciement facile : au lieu d’être éperdue de reconnaissance elle passe l’essentiel de son temps à quatre activités : me surprendre, manger, dormir et  remuer des cailloux dans une bête litière.
Dites, vétérinaire, ça vit vieux un chat ?

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 17:05

Depardieu est un monstre. Sacré ou pas, peu importe. Dans son dernier film qui a fait couler beaucoup d’encre (et dire beaucoup de conneries aussi, merci !) « Mammuth » il est encore plus laid que d’ordinaire. Ce n’est pas un jugement de valeur, c’est un fait.

D’ailleurs le film en question est aussi laid et sinistre.

Naturellement on peut voir le monde avec les yeux des auteurs, qui sévissent sur Canal + depuis des années  (que je sache cette chaîne n’est pas connue pour ses salaires de misère et pour abriter le lumpenprolétariat du show-business…) et considérer, en appuyant le propos que « tout le monde il est laid, tout le monde il est ignoble ». En fonction de quoi on épice son film de détails sordides et de personnages lamentables en disant : « c’est poétique, ceux qui critiquent ne comprennent pas les torrents d’amour que nous éprouvons pour ces personnages ».

Ils nous prennent pour des billes et il y en a qui en redemandent !

les 2 auteurs sévissent déjà dans l’émission « Groland » où la vulgarité du propos le dispute à la bassesse des images et des situations. (et dire qu’il y a des ...billes pour afficher le « GRD » de Groland sur leur voiture !).

C’est comme les feux « Deschiens ». Sous prétexte de montrer des prolos lunaires on nous montrait des crétins incultes et ridicules qu’on habillait de fringues pourries et de tics populaires. Là aussi c’était de la « poésie ».

Il y a, chez certains faiseurs d’opinion, un mépris du populo qui transpire parfois. Comme ils ne peuvent absolument pas le reconnaître ils ont mis au point un discours qui travestit la réalité et dit le contraire de ce qu’ils pensent réellement.
Ainsi Yolande Moreau est géniale , Depardieu éblouissant, le sordide est poétique et la moquerie sans concession est un regard attendri.
Mammuth est un film bas, répugnant, triste, désolant, agressif et vulgaire mais n’est pas ce qu’on vous en a dit à peu près partout.

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 14:13

Il faut entendre les commentaires consternés et moralisateurs des journalistes à propos des apéros géants "organisés" par Facebook. Nos démocrates n'ont pas de mots assez durs pour les condamner et réclament presque leur interdiction.

Un mort à Nantes, certes, mais ce n'est pas parce que certains ne savent pas s'arrêter qu'il faut tout interdire et sortir l'arsenal tout répressif.

Ces rendez-vous spontanés échappent aux organisations ayant pignon sur rue (et subventions de l'état). Elles draînent un public jeune et enthousiaste (là où les partis politiques, par exemple, n'attirent que des raseurs déjà vieux) pour des moments festifs et non formatés.

Ca gène nos élites : ce ne sont ni le foot, ni le Festival de Cannes, ni les Universités d'été des syndicats ou des partis qui sont capables, au débotté, de faire venir des gens de 20 ans!
Qu'en plus ces apéros soient le résultat d'un appel sur le net ça les fait voir rouge nos censeurs étatiques. "On" montre du doigt la censure du net en Iran ou en Chine mais les élites le détestent tout autant et rêveraient de se l'approprier et de le transformer en TF1 bis, en RTL bis ou en autre chose qui permette de transformer un étudiant ou une étudiante heureux de vivre en une unité de consommation.

Qu'il y ait des comas ethylliques et des débordements... c'est regrettable mais c'est un faux bon argument. Que ça coûte aux villes et aux hôpitaux non plus... Il suffit de regarder les frais de communication des villes pour voir que l'argent est là et dépensé inutilement.
On a bien affaire à des tartuffes!

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 19:00

La liste ! Ce soir, suspense intenable, la liste sera dévoilée.

Suis-je le seul à n'avoir rien à foutre du nom des 13 crétins milliardaires qui vont en Afrique du Sud taper dans un ballon pendant une quinzaine ? A écouter les radios, à regarder la télévision, à lire les journaux j'ai soudain l'impression d'être isolé parmi une immensité de passionné de foot. Je me vois comme anormal parce que j'en ai rien à battre du Mondial, je m'en contrefous, ça ne m'intéresse pas et même ça me casse les pieds.


Combien sommes nous dans ce cas ? une infime minorité si j'en juge par le silence assourdissant des anti-ballons. Une chose est sûre : entre Roland Garros (dont je me fous comme de l'an quarante), et ce Mundial je vais avoir de la place au restaurant et je ne manquerais pas de partenaires féminines, délaissées qu'elles seront par leur mecs plantés

bêtement devant leur écran, à vibrer pour 11 débiles qui gagnent en 1 saison ce qu'ils
ne gagneront pas en toute leur vie.

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 08:44

Une immense clameur le réclame. De Marseille à Lille et de Strasbourg à Nantes, de la campagne à la ville et de la montagne à la mer partout on l'appelle.

Des foules ivres de joie chantent son nom, la population entière scande son patronyme.

Au bureau, à la cantine, au restaurant, au spectacle, dans les transports il n'est question que de lui.
Le festival de Cannes, la grèce en faillite, Roland Garros, Marseille champion de France... tout ça n'est rien comparé à l'attente qu'il suscite.

J'ai même, cette nuit, surpris mon amie me sussurer "Dominique" dans une étreinte.

Oui, comme un messie laïque, comme un homme providentiel neuf et merveilleux la France attend Dominique Strauss-Kahn pour se donner à lui.
Mieux que 3 sondages bidouillés le torrent d'amour pour lui qu'on voit grimper partout indique pleinement qu'enfin le pays a trouvé son sauveur.

...C'est en tout cas ce que la presse, indécente et stupide, essaie de nous faire gober.


J'ai peine à croire cependant que les Français qui vivent sous le seuil de pauvreté, ceux qu'on licencie à 45 ans, ceux qui galèrent de CDD en CDD, ceux qui n'ont que la télévision comme accès à la culture, ceux qui vivent dans des banlieues difficiles, ceux qui voient leur métier se dégrader, ceux et celles qui craignent pour l'avenir de leurs enfants, ceux qui redoutent les années à venir, ceux qui ont des salaires ridicules et qui n'augmentent jamais, ceux dont les retraites sont honteuses, ceux qui ont le souvenir des émoluements du Strauss-Kahn avocat, ceux qui n'ont pas oublié l'affaire Méry et la cassette vidéo "égarée" par le même, ceux qui connaissent le train de vie du sauveur, ceux qui ont vu son palais à Marrakech, et enfin tous ceux qui n'ont pas oublié que Dominique Strauss-Kahn est dans les allées du pouvoir depuis des lustres voient en lui le candidat présidentiel idéal que 3 hebdomadaires en manque de sujets porteurs décrivent.


Ils feraient peut-être mieux de consacrer leurs unes aux vraies préoccupations des Français pour qui les élections de 2012 n'ont absolument aucun intérêt.

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 14:23

Oui, avec prémonition, Brassens chantait ce refrain en 1974 et citait, entre autres, le Roi des Rois, Hailé sélassié.

Il y a 3 ou 4 ans j'ai lu un livre fabuleux sur l'Afrique. C'est un journaliste polonais qui a vécu presque toute sa vie sur le continent africain qui en brossait un tableau passionnant, par petites touches, en racontant un coup d'état ici, en faisant un portrait là.


Une merveille de livre.


Du même auteur, décédé en 2007, vient de paraître un livre consacré au "Roi des Rois", le Négus Hailé Sélassié qui règna 44 ans sur l'Ethiopîe et qui fut renversé par un coup d'état militaire en 1974 justement (Pour l'anecdote son vainqueur le fit enterrer sous son bureau pour le piétiner quotidiennement).


Ryszard Kapuscinski a écrit avec "le Négus" un livre aussi universel sur le pouvoir, la politique, la corruption, l'humanité enfin que "Le prince" de Machiavel. Sauf que c'est parfois hilarant (et parfois monstrueux).

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article