Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2020 5 19 /06 /juin /2020 07:00

Déjeunant avec ma fille nous discutions en terrasse (un bonheur) de l'éducation qu'elle avait reçue. Je lui disais, sincèrement, que j'avais des doutes sur celle que je lui avais donnée et me reprochait de ne pas avoir eu une vue d'ensemble ni d'idées forces intangibles.

A  ma surprise elle s'inscrivait en faux et trouvait au contraire que je lui avais fait comprendre certaines choses et que ma façon de faire était parfois pertinente. Elle me raconta ce souvenir (que j'avais complètement oublié): Un jour qu'elle jouait dans sa chambre avec Barbie, Ken et Shelley, tous 3 partant dans la belle Jaguar violette avec phares éclairants elle m'a entendu la regarder jouer et m'a ignoré. J'aurais alors appelé Catherine, sa mère et lui aurait dit: "Regarde, c'est ce bellâtre de Ken qui conduit la Jaguar de Barbie".

La "leçon" n'aurait pas été perdue!

Partager cet article

Repost0
18 juin 2020 4 18 /06 /juin /2020 07:00

C'est une toute petite saute d'humeur que je vais partager avec vous. Elle concerne l'allocution du Président dimanche soir.
Comme les précédentes deux dispositifs pénibles et détournant l'attention la "polluaient".
Je veux parler de l'incrustation du texte au fur et à mesure qu'Emmanuel Macron parle. Puisqu'il y a aussi une personne qui traduit en langue des signes, l'utilité de ce texte et des corrections en temps réel m'échappe.  Ces deux dispositifs (le texte en continu et la fenêtre avec le langage des mal-entendants) squattent près de la moitié de l'écran et empêchent toute concentration.

Il est difficile, dans ces conditions, de suivre l'idée exprimée tant l’œil est attiré par autre chose. Cela participe de l'abrutissement du public. Va t'il falloir un jour diffuser les allocations présidentielles en couleurs sépia pour les daltoniens et sur haute fréquence pour les personnes sensibles aux acouphènes?

Naturellement les ravis des médias ont salué avec génuflexion cette "nouveauté" parfaitement stupide et il y a fort à parier qu'un jour le texte s'affichera sous tout.

Ce n'est rien, c'est un détail, j'en conviens. Mais c'est agaçant.

Partager cet article

Repost0
17 juin 2020 3 17 /06 /juin /2020 07:00

Comment les électeurs peuvent-ils désigner pour les diriger des personnalités à tout le moins dérangeantes?

De très grands pays ont confié, démocratiquement, les rênes gouvernementales à des personnes dont le comportement, c'est une litote, soulève interrogations et inquiétudes.

Israël, dans une gigue électorale frôlant le ridicule a confié à nouveau le pouvoir à Benyamin Netanyahou dont le sens de la démocratie n'est pas si développé et dont la morale personnelle est élastique. Le Brésil, on le sait, s'est offert un président d'extrême-droite qui dit tout et son contraire et, pire, se conduit comme s'il était toujours à la conquête du pouvoir.

Ces deux autocrates élus ne semblent pas comprendre ce qu'est l'alternance démocratique et la limite des mandats électoraux. Pour ne rien dire de leur compréhension du rôle de l'opposition et de la presse. Avec eux la ligne frontière entre le pouvoir personnel et le rôle démocratique du dirigeant est des plus ténues.

En Hongrie, en Pologne, la démocratie est en coma dépassé. Même chose en Turquie .

C'est un peu différent en Russie; W.Poutine n'a jamais prétendu respecter une quelconque "opinion". C'est tout juste s'il met les formes.

Enfin si Donald Trump a été élu il apparaît qu'il n'a pas bien compris pourquoi et comment. Sa présidence, baroque, ahurissante, grotesque et erratique devrait dissuader les Américains de lui confier un second mandat. Je crains le pire et crois que nous nous faisons beaucoup d'illusions sur sa vraie popularité et sur ses chances d'être reconduit.

Et son adversaire, Joe Biden est vieux (77ans) et pas toujours présent dans sa tête.

Pour ce qui nous concerne nous avons évité le pire en 2002 et en 2017. Ce pire-là continue son approche et rien ne dit qu'il ne trouvera pas une majorité en 2022.

Je croise les doigts à m'en faire mal à cette pensée.

 

Partager cet article

Repost0
16 juin 2020 2 16 /06 /juin /2020 07:00

Je n'ai pas de barbecue, je ne possède pas de portail automatique, je n'ai pas de home cinéma, je n'ai aucune console de jeux et d'ailleurs je ne suis pas intéressé par les jeux électroniques. Je n'ai pas de Magimix, pas de cafetière George Clooney, pas de vélo d'appartement ni de stores électriques.

Je ne vibre pas aux matchs de foot et le basket me laisse froid. Je ne me suis pas acheté de vélo assisté électriquement, je n'ai pas une cuisine dépouillée noire et pas de parquet gris au sol.

Je n'ai pas de lampes LED partout ni de perceuse à percussion. N'ayant pas de jardin je n'ai pas acquis de tondeuse autonome ni de brouette à amortisseurs.

Par contre je confesse que je fais (un peu) attention à ce que je mange, que j'ai une voiture hybride et que j'ai un casque sans fil. (mais c'est pour écouter Springsteen ou Sinead O'Connor).

C'est grave Jean-Claude Kauffmann,  Lea Salamé et les autres?

C'est grave Docteur?

Partager cet article

Repost0
15 juin 2020 1 15 /06 /juin /2020 07:00

Existe t'il une profession plus déconnectée de la société que celle des publicitaires, pardons "communicants" comme ils s'appellent eux-mêmes?

Alors que nous sommes le peuple le plus rétif à l'apprentissage des langues étrangères en général et de l'Anglais en particulier ils s'obstinent à terminer leur spots de slogans dans cette langue. Trop plouc le Français?

Cela ne serait que broutille s'ils ne s'obstinaient à confier à des demi-fous qu'ils appellent "créatifs" le soin de scénariser les 30 secondes de publicité que des fabricants abusés leur confient.

Ainsi la "campagne" (ces parasites aiment le langage militaire!) pour la Volkswagen Golf 8 (8!) est, si j'ose dire, un chef-d’œuvre du genre: rien n'est dit sur la voiture, ses caractéristiques, sa consommation réelle (suivez mon regard!), ses performances et ce qui la distingue des concurrentes (son prix plus élevé!). Rien. un film de famille bêta et une voiture jaune comme personne n'oserait en conduire une.

Le tout est soutenu par une version insupportable et franchement laide du "Tourbillon de la vie"  de Cyrus Bassiak (alias Serge Rezvani)  immortalisée par Jeanne Moreau.
Que vient faire cette chanson sur la difficulté de choisir entre plusieurs hommes dans un spot pour une voiture?

Récapitulons: une voiture dont c'est la 7 ème version, qui ressemble non seulement comme deux gouttes d'eau à la précédente mais qui ressemble aussi à la plupart de ses rivales, un film qui n'évoque rien et encore moins la voiture qu'il est chargé de faire acheter et une chanson qui l'accompagne dans une version moche et inutile.

Bravo Coco, on va la vendre leur Golf.

 

 

Partager cet article

Repost0
12 juin 2020 5 12 /06 /juin /2020 07:00

Détruire des statues et les jeter à l'eau. Pourquoi pas? donner des noms aux rues et le leur laisser sans jamais remettre en question les choix qui les ont désignés; pourquoi pas?

Dans nos villes il y a beaucoup de rues dédiées à des militaires, à des sabreurs, des mauvais écrivains ou des personnalités oubliées dont une infime minorité sait qui ils sont.

La nouveauté est que nous avons subitement décidé de juger les actes de personnes d'un autre siècle avec nos critères actuels.

Napoléon 1er est ainsi devenu "génocidaire" et Johnny Hallyday un demi-Dieu. Allons nous décider à la place de l'Histoire? allons nous condamner à la place de la postérité?

Dans le déboulonnage des statues auquel nous assistons, force est de reconnaître que parfois la rue est sage et moins ignorante qu'on ne le suppose. L'exécration des actes du Roi Léopold II de Belgique au Congo est largement méritée et l'action de l'homme aurait du, de son vivant, le rendre odieux aux yeux des contemporains.

Voir sa statue symboliquement rougie à la peinture pour figurer le sang qu'il a fait couler ne m'a pas gêné.

Et voilà où je veux en venir:  des "gloires" passées trouveront des admirateurs et des avocats mais aussi des personnes qui les détestent et ne trouvent rien à de positif à mettre à leur actif.  

On ne peut pas, tous les 10 ou 20 ans, rebaptiser une rue ou une avenue. Le statuaire animalier François Pompon n'a pas crée assez d’œuvres et il faut donc bien agrémenter nos villes avec des statues. Les anonymes sont ennuyeux. Allons y pour les gloires nationales.

Dans cette affaire ce qui est choquant n'est pas qu'on renverse des statues. C'est qu'on le fasse pour des raisons qui auraient été incompréhensibles à ceux qui estimaient naturel de l'ériger pour cette personne en son temps.

 

 

Partager cet article

Repost0
11 juin 2020 4 11 /06 /juin /2020 07:00

S'il est une personnalité politique difficile à supporter bien qu'elle soit omniprésente depuis plus de 40 ans c'est bien Laurent Fabius. Tout, en lui, suinte le sentiment de sa supériorité intellectuelle et le mépris des autres. Une sorte de quintessence de l'ivresse de soi. On ne peut pas penser, en le voyant et en l'écoutant qu'il se remette jamais en question.

Deuxième Premier ministre de François Mitterrand lors du 1er mandat présidentiel de celui-ci et avant la première cohabitation on ne peut pourtant dire qu'il a brillé à Matignon.
C'est égal! à l'écouter ce sont toujours les autres qui ont tort. Si longtemps après il reste "droit dans ses bottes" sur la désastreuse gestion de l'affaire du Rainbow Warrior comme il se dédouane de tout dans celle du sang contaminé. Il se donne même le rôle de la victime magnanime qui a sacrifié sa carrière!

A peine s'il murmure un regret sur son attitude hautaine et méprisante lors du débat (pugilat) de la campagne de 1986 avec Jacques Chirac (la fameuse apostrophe du roquet).

Laurent Fabius n'est pas seulement satisfait de ses actes: il les revendique et les glorifie. En voilà un qui n'a pas de problèmes avec lui-même! Il réussit même à mettre les éventuels "ratés" de sa politique sur le dos de son "ami" Mitterrand (Rainbow Warrior, visite en France de Jaruzelski...).

Il ne parvient pas à masquer ses détestations en semblant manger un citron lorsqu'il évoque Jospin ou Hollande.

Le lyrisme l'étreint lorsqu'il aborde le sujet de ses "réussites" parmi lesquelles la COP 21 pourtant quasiment mort-née. Je dis  lyrisme..j'exagère. L.Fabius itilise un langage technocratique pour initiés et emploie des expressions à usage interne: interrogé sur la non-présence de son ennemi Jospin au second tour de 2002 il lâche: "tourniquet électoral". Comme ça. Sans explication.

1 Heure avec Fabius c'est l'extrême maximum que l'on peut supporter! c'était dans le cadre de l'émission "Si la France savait" de Georges Marc Benamou et Patrice Duhamel sur la chaîne "Toute l'Histoire" le dimanche 7 juin à 20H45.

Partager cet article

Repost0
10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 07:00

Une fois n'est pas coutume. J'exprimerais ma lassitude de voir le mot "résilient" écrit dans un article sur deux et le concept (de Boris Cyrulnik) mis à toutes les sauces par un post au titre volontairement grossier.

A l'origine le bon docteur Cyrulnik avait utilisé ce mot pour désigner celui qui d'une tragédie dans sa vie s'était appuyé sur celle-ci pour la dépasser et être fort grâce à ses faiblesses. C'était le concept qui allait avec la sentence de Nietzsche mille fois exprimée: "ce qui ne me tue pas me rend plus fort".

Résilient Boris Johnson qui est passé en réanimation-Covid, résiliente l'industrie automobile Française qui a vécu deux mois d'arrêt complet... tout est résilient que ç'en devient ridicule.

C'est comme l'expression "(ne pas) jouer le jeu" qu'on entend à tout bout de champs. C'en est devenu un tic de langage. Peut-on, comme je l'ai entendu, dire que Donald Trump ne joue pas le jeu du consensus? c'est absurde et agaçant. Une facilité.

Ces expressions comme "marquer contre son but", "jeter le bébé avec l'eau du bain", "faire d'une pierre deux coups", "jouer au billard à trois bandes" etc sont désormais tellement utilisées qu'elles sont vides de sens et servent à masquer l'indigence de la pensée.

 

 

Partager cet article

Repost0
9 juin 2020 2 09 /06 /juin /2020 07:00

Parmi toutes les applications étonnantes, amusantes, inutiles mais originales du net il y a la web-cam qui tourne 24 heures sur 24 dans un lieu mythique ou en tous cas intéressant: Time-Sqare, Picadilly Circus, Abbey Road... C'est fascinant de voir en temps réel la vie sur un autre point du globe.

Le confinement a suscité de nouvelles manies et, dans mon immeuble, dans l'ascenseur, on discute des animaux sauvages d'Afrique qui ont passé du temps devant la caméra implantée dans une réserve du Kenya près d'un point d'eau.

Effectivement voir longuement les éléphants s'arroser, les buffles s'abreuver et les hippopotames intimider les cobs et les gazelles est un spectacle qui rend vite captif. Il ne se passe rien (les prédateurs vont chasser ailleurs) mais on regarde ces bêtes majestueuses vivre leur vie sans s'inquiéter d'être observées.

On invente une dramaturgie inspirée des émissions animalières et on revient régulièrement sur la vie autour des deux lacs. Même les oiseaux suscitent notre curiosité.

Parler de l'arrivée d'un groupe de gnous ou de celle d'une girafe furtive sous la lune avec une voisine est en fin de compte aussi utile, socialement, que d'évoquer le nouveau tag qui balafre  la porte d'entrée. Et moins dérangeant.

Partager cet article

Repost0
8 juin 2020 1 08 /06 /juin /2020 07:00

La récréation" est terminée. La "normalisation" en cours, circulez, il n'y a rien à voir.

Pour éviter de trop penser à ce qui nous arrive, ici et maintenant, il y a Donald l'Américain et, si ça ne suffit pas, on fera parler les enfants Bedos. Oui! on peut tenir une bonne semaine avec ces clients là.

Le virus maudit semble faire pschiiiiiit trop vite? ressortons la bonne polémique Raout-Chloroquine. On a tenu 3 mois là-dessus.

Faisons voter ces veaux: ils croient sans éclater de rire qu'Anne Hidalgo a un programme et que Xavier Bertrand ou François Baroin ont autre chose à dire que Geoffroy Roux de Bézieux!

On leur a ouvert les plages, on rouvre les restaurants (ils réclament du surgelé réchauffé? on va leur en filer du Findus industriel), Drucker et Nagui sont de retour.... ça serait le  diable si le "moral des Français" ne remontait pas spectaculairement. C'est quand la date de sortie des "Tuche 4"? On ne peut pas l'avancer? voyez avec Lescure.

Il y a des masques, il y a des tests, les gîtes ruraux de France et les campings hexagonaux seront accueillants cet été: que demander de plus?

Surtout que le bon peuple ne se pose pas les bonnes questions même si, pour ça, il faut que Edouard Baer et Omar Sy soient invités partout. Muriel Robin doit être dispo', non?

Bourdin (en excès de vitesse après des excès de connerie), Ruth Elkrief, Pujadas et tous les autres ont repris du service. Le confinement a sans doute été insuffisant pour démontrer leur nuisance. Ils reviennent avec leurs vieilles recettes de l'ORTF pour empêcher le pays de penser.

Hanouna et Barthès sont là.......

Il faudra autre chose qu'un coronavirus pour secouer un pays avachi qui ne rêve que de SUV, de montre "intelligente" et de portail automatique.

Redonnons lui son Eurovision, sa saison de foot, son tour de France et son festival de Cannes, qu'il ronronne enfin.

Quelqu'un sait si les librairies sont ouvertes?

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages