Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 07:00

 Arrivé où j'en suis (...) on ne s'étonne guère et les choses les plus renversantes vous amusent à défaut de vous déstabiliser.

Pourtant la confrontation a toujours plus d'absurdité dans un monde où le groteesque l'emporte trop souvent vous fait perdre votre sang-froid et vouer cette époque aux gémonies.
 

Allons! qu'est-ce qui perturbe ainsi ma légendaire patience? qu'est-ce qui me semble à ce point lamentable que je perds quelques minutes de soleil sur la terrasse pour venir l'épancher sur "les bonnes feuilles"?

Une trouvaille moderne et qui a pour nom "téléconsultation".

Je vous décrit le concept: le chirurgien qui m'a opéré le genou gauche le 21 janvier dernier doit régulièrement voir si l'opération a été couronnée de succès et si l'os se reconstitue. Du fait du confinement (?) il a annulé le rendez-vous physique que j'avais le 30 avril avec lui à la clinique pour me proposer à la place un rendez-vous en "téléconsultation" le 4 mai.

Je devais auparavant aller sur le site, payer 45€ la consultation de 15 minutes à venir et me préparer pour être en ligne avec lui à l'heure dite.

Évidemment le site demandait des informations que je ne pouvais fournir (mon ordinateur utilise t'il Chrome ou Opéra?) ou me donnait des indications incompréhensibles: "Téléchargez à l'avance l'application de la visioconférence Jitsi meet"

Finalement, le paiement a été accepté mais pas la visioconférence.

Voilà le modernisme stupide, la modernité exaspérante. Un chirurgien peut-il "sentir" la douleur par écran interposé? peut-il comprendre de même des radios? est-il à même, en un quart d'heure d'appréhender la situation médicale de son patient en ne le voyant pas réellement? cette prestation au rabais coûte t'elle vraiment 45€ et doit-elle être remboursée par la sécurité sociale?

J'ai finalement choisi de revoir "en vrai" le chirurgien. RV le plus "rapide" le 22 prochain.

quand on vous parle de progrès....

 

Partager cet article

Repost0
6 mai 2020 3 06 /05 /mai /2020 07:00

Une spécialité Française, reconnue dans la presque totalité de l'univers est l'homme politique incompétent et va-de-la-gueule.

Certes nous sommes aussi célèbres pour l'andouillette AAAAA et les Bêtises de Cambrai mais il faut le dire notre plus grand titre de gloire reste le Chirac, le Olivier Stirn et, un chef d'oeuvre, le Arnaud Montebourg.

Ce dernier, que j'avais défendu ici même, lorsqu'il était "allé au privé", dans le groupe Habitat après que son horizon politique se soit nettement bouché à la suite de son score dérisoire et/ou pathétique aux "Primaires de la belle alliance populaire" de 2017. (il n'atteint pas même les 18%) semble regretter Arlette Chabot ou Christophe Barbier, nos interviewers-stars qu'on pourrait croire formés à Pyongyang!

Je ne vous ferai pas l'affront de rappeler sa "carrière" et encore moins de lister ses "prises de position". L'homme est un socialiste français, c'est à dire qu'il défend des mesures marxistes tant qu'il n'est pas au pouvoir et qu'il applique un catéchisme correspondant à ce qu'exige la "troïka" lorsque, par étourderie ou sens de l'ironie, les électeurs votent pour le poing à la rose et donc Ayraud, Aubry et Hollande.

Pourquoi je parle de ce matamore d'estrade? parce que, tout doucement, la politique le regagne et qu'il réapparaît. On croyait s'en être débarrassé en le voyant dans le meuble en bois clair? il revient en chevalier blanc. N'ayant, naturellement, rien appris et se croyant désiré par les masses.

Il a du sentir quelque chose. Peut-être que sur un malentendu, en 2O22..........

 

Partager cet article

Repost0
5 mai 2020 2 05 /05 /mai /2020 07:00

Jeudi 30 avril après midi j'ai pu acheter (1,10 TTC pièce) des "masques chirurgicaux" à la pharmacie de la Croix de Pierre. Je la cite car d'habitude elle n'a jamais ce que je demande et, dans le cas contraire, ses prix sont prohibitifs.

Comprenant que ces masques inutiles et ne servant à rien* allaient permettre ou non de mettre le nez hors de chez soi sans se faire rabrouer par des personnes qui confondent COVID.19 et fièvre Ebola, lèpre et peste réunies, j'en ai acheté une dizaine puisqu'ils ont une durée de "vie" de 4H00 et ne sont pas réutilisables, mêmes lavés à 60°.

Jusqu'ici, quand j'y pensais, je prenais ceux que ma femme a cousus et qui doivent correspondre à une protection psychologique. Protection des autres, cela s'entend. J'ai sacrifié une chemise encore très présentable, d'une belle couleur parme pour que le tissus serve à faire des masques. Je n'ai pas beaucoup de mérite: ses très larges manches, conçues pour des boutons de manchettes la rendait quasiment inutilisable.

A l'épicerie du coin où je suis un des meilleurs clients des rayons chocolats et confiseries (tous, achats de première nécessité), tout en se barricadant, on n'apprécie pas les clients qui viennent tête nue, sans deux élastiques derrière les oreilles. Au point de donner des masques aux clients, à l'époque de la pénurie, à charge de les porter quand on y vient acheter sa pizza surgelée. Il m'a fallu 3 jours pour apprendre comment le mettre: je le mettais à l'envers et je ne l'avais pas pincé au nez.

De toute façon je n'y voyais strictement rien, mes lunettes étant totalement embuées dès que je mets le masque chirurgical.

Donc, quelques 3 bons mois après les premières alertes au virus homicide nous touchons la terre promise: on commence à trouver des masques. Alleluia!

...restent les tests, les écouvillons, les sur-blouses et le paracétamol à trouver.

 

* Ils l'étaient, très officiellement, jusqu'à il n'y a pas si longtemps.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 07:00

Cette douloureuse et inquiétante épidémie révèle certains côtés obscurs de notre psyché nationale que je croyais définitivement anéantis.

Hélas nos gènes hexagonaux nous font faire et refaire les mêmes erreurs et nous replongeons avec la même vigueur, j'allais écrire avec le même enthousiasme, dans les erreurs qui nous ont pourtant fait tant de mal. Nous sommes et serons "toujours en retard d'une guerre". Il ne nous "manquera aucun bouton de guêtre" et nous finirons dans le fossé en vitupérant les "traîtres" alors que nous sommes collectivement et individuellement responsables de nos manques, de nos faiblesses et de nos mauvais choix.

En ricanant de Trump, de Bolsonaro ou d'autres nous pensons que des Ciotti, des Le Pen, des Marisol Touraine ou des Ségolène Royal valent mieux. La politicaillerie à la française nous amène régulièrement au gouffre et nous flirtons avec le n'importe quoi en espérant qu'un miracle nous épargnera le feu. En l'occurrence le champ de bataille économique.

Mais l'Histoire est tragique et la paix miraculeuse que nous connaissons en Europe depuis le suicide collectif de 39-45 pourrait n'avoir été qu'une parenthèse.

Recommençons donc à jalouser le voisin, à faire de la délation notre sport du confinement, à encourager les totalitaires qui sommeillent dans notre peuple qui n'a jamais été doué pour la démocratie. Rêvons du "grand soir", badigeonnons les théories liberticides de peinture fraîche et encourageons tout ce qui nous divise...

Il y a tant de vieilles ganaches à plumet prêtes à "offrir leur personne à la France" que nous aurons l'embarras du choix si, par notre indiscipline, notre besoin de discuter de tout et notre folle propension à voir la "dictature" partout sauf où elle se présente on lui offre le pouvoir sur un plateau.

Les médias dans leur immense majorité sont prêts pour, dans un premier temps, servir la soupe. Alors allons y, donnons du corps aux théories du complot les plus stupides, offrons la parole aux démagogues les plus cyniques. Préparons l'avènement de ceux qui ne feront même pas semblant de respecter l'opinion.

Un virus et nos défauts les plus criants sont réanimés. Idolâtrons un professeur marseillais qui dit n'importe quoi, tendons nos micros aux démagos les plus ringards...

Et que la discorde, les vieilles haines rances, les jalousies, les mesquineries et l'auto-dénigrement donnent leur pleine mesure!

 

Partager cet article

Repost0
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 08:46

J'ai lu quelque part que les Québecois supportaient mieux les jeunes Français qui viennent s'installer chez eux que l'ancienne génération: moins donneurs de leçons et plus discrets ces ex-hexagonaux joueraient moins les intellectuels (ce qui avait le don d'exaspérer nos cousins d'Amérique), seraient moins grégaires (ils recherchent désormais la compagnie et même l'amitié des natifs) et se feraient aux us et coutumes sur place sans les dénigrer. On voit le chemin parcouru!

On reprocherait principalement aux Français installés "là-bas" de s'exprimer dans un langage qui fait la part trop belle aux anglicismes. Les Québecois protègent leur langue depuis 3 siècles et ne comprennent pas notre snobisme à l'envers qui consiste à l'abâtardir et à utiliser une langue qu'ils détestent.

Notre admiration de leur façon de vivre (en gros ils ont pris le meilleur du voisin USA et le meilleur de l'Europe), notre enthousiasme à vivre parmi eux leur font pardonner que les Français se mélangent assez peu et vivent dans des quartiers bien délimités.

Dernier point que j'ai retenu les Québécois seraient surpris de notre manque de "virilité": nous prendrions trop de temps à soigner notre apparence, nous élaborerions nos repas avec trop d'attention et nous choisirions nos vêtements, sur place, avec trop de soin. Le mythe du bûcheron en chemise à carreaux resterait donc valide....

Partager cet article

Repost0
30 avril 2020 4 30 /04 /avril /2020 07:00

Dans le monde d'après je donnerais cher pour qu'on voit disparaître jusqu'à la notion de sondages.

Y a t'il quelque chose de plus bête, de plus inutile et, osons le mot, de plus emmerdant que ces sondages d'opinion qui nous disent que "les Français voient un avenir à Xavier Bertrand et Valérie Pécresse", "le Dr Cymès est le médecin préféré des Français" ou "Jean-Jacques Goldman est la personnalité préférée des Français"?

Je fulminais en lisant le compte rendu de la dernière vague de sondage IPSOS-LE POINT qui verrait le premier ministre, Edouard Philippe dépasser en positif le président Emmanuel Macron. Qui commande ces âneries? quelles leçons durable en tirer?

Je les tiens pour des process anti-démocratiques chers, inutiles et indigents. Comme la publicité les sondages faussent la réalité et des malfaisants les utilisent pour biaiser la réalité voire contourner la démocratie. J'insiste.

Le seul vrai sondage d'opinion qui vaille est le suffrage universel. Le citoyen s'y exprime et exprime ses choix, y compris celui de ne pas choisir.

Tout le reste est artificiel et relève de la combine. Je serai pour l'interdiction des sondages!

Partager cet article

Repost0
29 avril 2020 3 29 /04 /avril /2020 07:00

Avant de réfléchir un peu la scène a de quoi faire fulminer l'homme ou la femme de goût. Après 41 jours de fermeture les services de livraison à la voiture des fast-food Mc Donalds ont ré ouvert en une quarantaine d'endroits du pays et, comme on pouvait s'y attendre, ont été pris d'assaut (c'est une image) par des files ininterrompues de voitures.

Durant le confinement des Français ces temples de la "malbouffe", reconnus comme tels par tous les diététiciens de France ont dû, bien malgré eux, cesser d'empoisonner par sucres interposés, des consommateurs qui, il faut bien le reconnaître, sont contents de l'être. Ces attrape-gogos que sont leurs "restaurants", on s'en doutait, rouvriraient dès que le signal leur serait donné et on n'est pas surpris que leur clientèle soit non seulement fidèle mais captive.

Une émission consacrée à la progression de l'obésité dans le monde sur Arte a récemment rappelé à quel point les plats "ultra-transformés" et surtout les montagnes de sucres ajoutés servis dans ces fast-food en étaient les principaux responsables.

Ca ne décourage pas cette frange de la population qui, faute d'argent ou d'éducation, parfois des deux, se goinfre de cette junk-food désastreuse. On ne peut les blâmer d'être sous influence. L'entreprise de décervellement est tellement puissante que peu d'enfants prescripteurs y échappent..

Ce ne sont pas 2 mois de confinement qui vont venir à bout de nos sales habitudes, alimentaires ou pas.

Il fallait être un doux-rêveur ou un naïf invétéré pour croire que toutes les folies de notre époque allaient être balayées et remisées dans les poubelles de l'histoire. Les gros SUV dévoreurs d'énergie fossile sont dans les parkings souterrains et sortiront après le 11 mai comme les limaces après l'ondée etc, etc.

Il n'y a qu'une chose qu'on risque de ne plus voir ou entendre autant: les perceuses et les outils de jardin. Il y a une raison à cela: on les a tellement entendus pendant le confinement qu'ils seront en chômage partiel quand sa fin aura été décrétée!

Partager cet article

Repost0
28 avril 2020 2 28 /04 /avril /2020 07:00

Léonard Cohen c'est superbe mais sinistre. Son dernier album et celui que son fils a fait paraître de manière posthume ne dérogent pas à la règle: ils sont magnifiques mais refilent le bourdon. On sort de l'écoute de chacun d'eux avec une envie de se jeter par la fenêtre.

Sinéad O'Connor est une chanteuse de "variétés internationales" (comme on dit à la FNAC) possédant une voix absolument magnifique. Dotée d'une personnalité "difficile" sa carrière n'a pas eu le succès que son talent méritait. Sa discographie fait alterner des merveilles et des déchets: les unes sont à la hauteur des seconds.

Bruce Springsteen est toujours aussi prolifique bien qu'il aborde les rives de sa septième décennie. En moins de 3 ans il a publié une excellente biographie (la meilleure, et de loin, de toutes celles qui ont pullulé sur les vitrines des librairies), un CD sur un spectacle exigeant ("Broadway") et un excellent CD de titres nouveaux ("Western Stars") inspirés.

Tina Turner est rapidement apparue, liftée de frais, pour ses 80 ans. On l'a vue sur scène ("The Best") souhaiter l'anniversaire de son amie Opra Wimpfrey. Cette immense artiste à qui tant de rock-stars doivent tant ne doit pas être oubliée tant elle a apporté au genre.
Pour ceux que le confinement désespère je conseille d'aller sur YouTube et de regarder une des vidéos avec danseuses de "Proud Mary": le rock en majesté.

Mick Jagger, qui doit beaucoup à Mrs Turner est toujours debout. son "groupe" aussi. Ils viennent de publier, sans préparation d'artillerie médiatique, un titre "Living in a ghost town"  inspiré qui ne dénote pas dans une discographie pléthorique. Mieux c'est un bon titre aux paroles pertinentes et au rythme intemporel. Une excellente surprise venue d'où on ne l'attendait plus!

Sade l'anglo nigériane n'a rien publié, je crois depuis le disque de sa "résurrection", le splendide "Soldier of Love" en 2010. Certes on pouvait lui reprocher de faire toujours la même chose mais n'est-ce pas, peu ou prou, le cas de tout les chanteurs "arrivés"? Kate Bush, Roger Waters, Dolly Parton, Sheryl Crow, Sir Elton et tant d'autres ne sont-ils pas aussi dans ce cas?

 

Partager cet article

Repost0
27 avril 2020 1 27 /04 /avril /2020 07:00

J'apprends que le virus est responsable de la mort de 50000 Américains en moins de 3 mois. Je revois le pathétique et ridicule président Américain, Donald Trump, lors d'une de ses conférences de presse quotidiennes (en réalité un show mythomane) parler de "virus Chinois" puis en contester la dangerosité, espérer que les églises soient ouvertes à Pâques, parler de ses "intuitions" et appeler de ses vœux mais avec véhémence la reprise de l'économie, quel qu’en soit le prix en vies humaines.

Ce président là est, de mon point de vue, une catastrophe, un accident, une énigme, un danger.

Que le pays le plus puissant du monde se soit livré à cet homme égotique, gouverné par ses humeurs, haineux et jaloux est en effet une calamité en ces temps incertains.

S'il n'était que ridicule on supporterait ce milliardaire fat et menteur mais ses défauts personnels, sa courte-vue, sa méconnaissance du monde, son inculture et ses partis-pris de "petites gens" l'amènent à prendre des dispositions qui fragilisent le monde et donnent des signes de faiblesse que s'empressent d'utiliser les dictateurs tels Poutine, Kim et d'autres.

Nous avons tort, j'ai tort de ne voir en lui que la caricature qu'il représente. Son action est approuvée mordicus par un socle inébranlable de plus de 40% d'électeurs américains, pas la frange la plus réfléchie.

Sa politique, depuis son entrée à la Maison Blanche est désastreuse sur le plan extérieur: qu'on se souvienne de ses gesticulations inutiles avec la Corée du Nord, des provocations de la Chine, de la déstabilisation dangereuse de l'Iran, de son éloignement de l'Europe et de ses remises en cause des grandes institutions internationales (OTAN, OMS).

A l'intérieur les choses sont plus compliquées et son niveau de soutien  -élevé jusque très récemment- montre qu'il est moins rejeté chez lui et que l'absurdité de ses actes et le grotesque de sa personne sont moins perçues chez lui qu'ailleurs.

Espérons que la crise du Coronavirus, les nouveaux 28 millions de chômeurs, ses "bourdes" dans l'analyse de la pandémie et l'image qu'il donne de lui empêcheront sa réélection.

 

 

Partager cet article

Repost0
24 avril 2020 5 24 /04 /avril /2020 07:00

Autour de moi (et chez moi également) ce ne sont pas les couples mariés qui craquent mais les paires frère -sœur, frère-frère ou sœur- sœur. Il semble que les contentieux familiaux s'exacerbent avec l'âge et que le temps des concessions ne suive pas la courbe des âges.

Je n'entends parler que de "frères qui ne se parlent plus" et de sœurs fâchées. Des fratries entières se déchirent, parfois pour des questions d'argent, d'autre fois pour des "préseances", pour des questions de rang social ou des vieilles histoires oubliées mais pas soldées.

Personne ne veut céder et les situations se tendent au point de craquer: que celles et ceux qu'on appelle "pièces rapportées" s'en mêlent et la rupture est consommée.

Avoir vécu les vingt premières années de sa vie avec quelqu'un n'est pas un sauf conduit pour les vingt-quarante-soixante suivantes. Loin de là. Des regrets, des non-dits, des situations subies, des traumatismes parfois font du frère ou de la soeur un témoin parfois gênant d'un passé qu'on s'est efforcé de recouvrir par une autre vie.

On a effacé ce qu'on était et ces témoins vous le rappellent par leur seule existence. Comme, en plus, la conversation entre membres d'une même fratrie roule naturellement vers les parents et le passé (deux sujets haute-tension) les éléments d'une conflagration sont là. Ne manque que l'étincelle.

De bonne foi sans doute certain(e)s ont réécrit "notre" enfance et enjolivent diplômes, CV ou histoire personnelle. C'est véniel mais agaçant. Si cette réécriture du passé leur fait vous "regarder de haut" le clash est assuré. Notre mémoire, en effet, n'a pas inventé ce qu'elle contient et qu'ils ou elles nient.

Une des caractéristiques les plus ennuyeuses de toute fratrie c'est la difficulté qu'elle a à surpasser les relations fondées en interne à l'origine. Le vieillissement puis la disparition des deux parents rallume souvent des contentieux pénibles.                                            Les caractères et traits de personnalité des uns et des autres restent valables des années après en faisant fi des évolutions et des influences (et des choix) de chacun. La timide restera la timide même si elle est devenue conférencière et le don Juan restera  un homme à femmes même s'il est d'une sagesse monastique. (NDLR: ce dernier cas est peu avéré!)

A l'heure des réseaux sociaux, des amitiés à durée limitée et des vies allongées les rapports entre frères et sœurs n'ont plus de solides raisons d'exister et de durer. Pourquoi maintenir un lien avec une personne qui penche à l'extrême-droite et défend des positions religieuses telles que le refus du divorce et l'horreur de l'avortement si on est athée et Insoumis?

C'est un cas un peu outré mais possible. Rassurez vous, il y a des fratries qui fonctionnent mais ce ne sont pas celles dont j'ai choisies de parler

Pourquoi avoir des contacts avec ce frère qui fait du mal à sa femme et à ses enfants? pourquoi donner du temps à cette femme aigrie et mythomane qu'est devenue une telle?

L'allongement de la durée de la vie fera de notre génération celle qui aura eu à affronter l'extrême vieillesse de nos parents et celle de nos frères et sœurs.

Merci du cadeau!

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages