Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 08:03

Ce qu'il y a d'extraordinaire avec les femmes c'est que vous pouvez vivre avec elles des années d'intimité et d'affection et qu'au bout vous ne les connaissez pas et elles ont de vous une image fausse.....

 

Mais ce n'est pas de nos compagnes que je veux parler ici ce matin mais de cette récupération ennuyeuse qui a réellement commencé avec Jacques Chirac et qui est maintenant une tradition bien établie.


D'un côté un groupe de personnes qu'on appelle "bleus" de l'autre un président de la République affrontant une tornade sondagière.

Equipe de france de football, d'athlétisme, de course en sac ou de javelot, il faut et il suffit de les appeler "les Bleus" avec une dose de respect, les doigts croisés et jouer la proximité pour que les médias les hissent au rang de héros à l'ancienne. Qu'importe si tout le monde se contrefout de l'heptathlon, de la nage en arrière crawlée ou du cheval d'arçon. Les Bleus gagnent hourra!

 

Hollande-et-les-Bleus.jpg

 

A l'Elysée le Président élu qui est maintenant détesté par 90% du pays, qui se fait huer dès qu'il sort de sa voiture qu'il soit accompagné par un ex-mannequin italien au tropisme stars du rock ou une actrice qui aime les scooters, qu'il fasse la politique du FMI et de Bruxelles après avoir dit (c'est selon) qu'il serait le président "du pouvoir d'achat" ou "l'ennemi de la finance"...se dit :

 "Ca ferait une bonne photo si l'équipe de France qui vient de remporter des médailles en chocolat (ou une coupe ou un saladier, peu importe) venait m'entourer sur les marches de mon doux palais".

Aussitôt dit ou pensé aussitôt fait. Le cycliste retire son casque (et encore, pas toujours), on va sortir Marie-Georges Buffet ou David Douillet de la naphtaline et hop, clic-clac, on a le cliché du président hilare au milieu de veaux en bleu.

 

Sarkozy, Hollande et le président Mariton (je blague, le dernier n'a pas encore été élu!) trône en costume cravate au milieu d'une équipe bigarrée et de bleu vêtue. Ca fait la une du "Parisien" le lendemain et de "VSD" le samedi suivant. Le Président rejeté gagne un demi-point, ce que viennent doctement analyser, que dis-je "décrypter", les politologues plus usés que Johnny Hallyday ou Alain Juppé et on passe à autre chose.

Personnellement les "Bleus" je n'en ai rien à battre. Au Mondial j'étais pour l'équipe du Groenland.

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 08:24

Je regarde avec avidité la série "Game of Thrones" (Thank You Nick) et la violence des personnages les uns avec les autres, même s'il s'agit de fiction, rappelle que nous sommes rien moins que magnanimes avec les autres.

Dans les périodes anciennes et dans les périodes troublées beaucoup plus récentes on a pu voir que le vernis de civilisation, de la Religion (Ô combien...) ou des idéologies s'effacaient devant la force brute et les armes.


Tout récemment j'ai été frappé par la similitude d'une photo d'exécution de masse dans le Califat qui se met en place en Syrie et en Irak et celles des tueries organisées par les "Einsatzgruppen" derrière le front Russe en 1941. Même cruauté, même action de nier les ennemis qu'on a condamnés sans procès et qu'on exécute comme s'ils s'agissait de bêtes nuisibles.
Mêmes gestes de protection inutile devant des armes automatiques de ceux dont la mort est imminente, même mépris de la vie et certitude d'être dans le vrai pour les exécutants.

Quel Dieu servent-ils ces Islamistes qui tuent d'autres Musulmans?


L'Humanité n'apprend rien, ne retient rien et ne se respecte toujours pas dans chacun.

 

A Carcassonne il est un musée de l'Inquisition et de la torture qui indique bien par son intitulé ce qu'on y verra une fois entré.
Au milieu de la foule bariolée, des boutiques à glaces et des restaurants de cuisine au mètre il est surprenant de ce trouver soudain dans ce bâtiment respectable, au milieu de gravures très anciennes et d'instruments abominables dont la seule raison d'être fut d'intenter des douleurs atroces à ceux à qui on les destinaient.

Chaque "outil" ou appareil fait frémir par l'inventivité qui l'a faite concevoir et par les sommets de douleur qu'on l'imagine avoir engendrées.
Dans le domaine de la torture il semble que nous, espèce humaine, n'avons jamais été en panne d'imagination et que nous n'avons pas souvent été en panne d'inspiration.

Je suis resté un peu abasourdi par l'horreur de certains dispositifs. Si longtemps après la gravure qui les accompagnaient et les engins eux-mêmes portaient encore toute la souffrance du monde.
J'ai pensé à ce document que j'ai vu chez le vétérinaire récemment et qui montrait comment on pouvait introduire une puce contenant des renseignements pratiques (dates de vaccination, âge, adresse, téléphone du maître...) sous la peau de l'animal.
En cas de conflit sans merci comme pendant la seconde guerre mondiale les progrès de nos techniques les plus anodines combinées à notre expérience séculaire de la torture seraient terrifiantes.
On se fait peur à bon compte avec les drones et autres sous-marins. Que l'on songe à la facilité avec laquelle un état policier pourrait isoler des individus pour telle ou telle raison.
La gestapo ou le KGB, la Stasi, la Securitate et tant d'autres polices d'état du passé, avec nos "fadettes", nos passages sur internet, nos téléphones portables etc etc seraient mille fois plus efficaces.


 

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 07:03

Ce qui est franchement pénible, convenons-en, ce n'est pas que les magazines et journaux voient, tous les étés, leur pagination divisée par deux et la matière première de leurs contenu divisée par cinq (du people, des jeux, de l'anecdotique et des marronniers) c'est que pour leurs dirigeants vacances signifie forcément abêtissement et ramollissement du bulbe.

Le jour où les mêmes proposeront non pas la saga de Marilyn Monroe mais les conditions de la création d'Israël, non pas le reportage sur l'ex-président au Cap Nègre mais sur le bilan chiffré, poste par poste de sa présidence nous aurons fait un grand pas.
Je le dis et me répète, le plus insultant pour un peuple c'est d'être tenu pour abruti par ses "élites". Quelles qu'elles soient. Or, dans ce beau pays où le "Tour de France " commence en Grande-Bretagne, de la presse aux Conseils Régionaux, des mairies aux Pôles Emploi, des magazines aux cliniques tout le monde prend le citoyen pour un débile profond à qui l'on peut servir mensonges, vérités arrangées, bêtises et le reste.

C'est à dire n'importe quoi.

Il me semble qu'il ne faudrait pas grand chose pour que nous cessions de courir derrière les leurres qu'on nous propose (Dieudonné, le foot, la télé, la bagnole, les "stars"...) et redevenir participants à notre destin. Songez seulement à la façon dont le vote des Français a été nié par le Traité de Lisbonne. Est-ce ainsi que nous souhaitons être respectés?écoutés? compris?


PS: L'inspiration prend des vacances, elle. Du coup je cesse (temporairement) de publier des posts cet été.
Merci à celles et ceux qui s'en apercevront!

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 18:57

Le vide de notre époque et toute son insanité peuvent se résumer en une publicité que j'ai vue sur un mur de la ville ce matin.

Elle représente une Tour Eiffel dessinée se baissant comme une girafe pour boire à la paille dans une canette d'eau Perrier. Dans le coins supérieur de l'affiche est inscrit dans un cercle: Nouveau, slim can. Le message est contenu dans ce mot: «nouveau».

Tous les jours, toute l'année les as du marketing se creusent le ciboulot à essayer de trouver des produits nouveaux à faire acheter aux consommateurs. Lorsqu'ils n'ont rien de nouveau ils changent le contenant ou déclinent le contenu selon une gamme superficiellement différenciée (Coca cherry, Coca Light, Coca Zéro....). Dans le cas que je signale le Perrier est le même que d'habitude et la canette dite nouvelle en contient exactement la même quantité 33cl. La canette a simplement été allongée en hauteur ce qui n'apporte rien à personne: que ce soit pour le stockage ou la consommation Il n'y a aucune différence, que la canette soit large ou longue.

Tout est donc dans le «NOUVEAU» et le vrai message est là: Perrier innove et a fait pour vous, cochons de consommateurs qui n'en achetez pas assez, du Perrier dans une nouvelle canette. Que cette canette s'appelle «slim can» est grotesque et témoigne du mépris pour leur propre langue des pubeux.

Si nous étions intelligents nous ferions faire un bide retentissant à de telles fausses nouveautés....

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 06:54

A propos de ma maladresse j'ai réussi deux coups splendides aujourd'hui. Le premier ce matin quand, d'un geste brusque, j'ai renversé un fond de tasse de thé sur le clavier de mon ordinateur et ce soir en versant la sauce à l'huile d'olive qui accompagne le carpaccio "Charal" sur mon pantalon clair et ma plus belle chemise. (celle avec boutons de manchettes).

Ce matin j'ai réalisé que 2H00 (et même 2H30 car je prévois toujours large) ne seraient pas suffisantes pour parcourir la distance Toulouse-Arcachon où j'avais rendez-vous à 10H00.(je suis arrivé à la demie bien sonnée, il a fallu que je passe à la pompe et que je ronge mon frein dans les embouteillages à l'entrée de la cité balnéaire).

J'ai quand même pris un petit déjeuner (du thé donc et des tranches de pain grillé/ brûlé) et regardé mes mails et l'audience de mes derniers posts ... J'ai refermé l'ordinateur, voulu porter à la cuisine l'assiette et les couverts du breakfast et paf! la tasse et son contenu ont valsé. Une partie s'est glissée sur le pad de l'ordinateur et aussi sur les touches les plus basses.

J'ai regardé ce qu'il fallait faire en interrogeant Google sur mon I-phone et ai utilisé les 3 méthodes préconisées: le sopalin, le sèche cheveux et les grains de riz.

Ce soir, le coeur battant (il y a BEAUCOUP de choses, pas forcément sauvegardées, sur mon ordinateur) j'ai remis la batterie et allumé l'engin. Il marche!!!!! certes il donne quelques signes de nervosité et des fenêtres s'ouvrent intempestivement mais il fonctionne.
Je ne saurais jamais si je dois ce miracle au sèche cheveux, aux grains de riz ou à l'action conjuguée des deux.

Célibataire en ce moment je reçois mes amis qui sont tout aussi célibataires que moi tous les soirs. Lambert hier, Alain ce soir. Je ne fais pas de vraie cuisine et ai acheté des sachets de carpaccio au parmesan quej'améliore un peu.
Ce faisant le sachet m'a glissé des mains et la sauce orangée grasse a atterri sur mon pantalon impeccable et sur ma chemise préférée. Tout le pâté de maison a entendu mon juron. Comme le Prunelle de Gaston et son "Rodgnugnu" je vais raser les murs demain!

Je crains d'être entré dans une de ces périodes où tout me résiste et les objets semblent animés d'une volonté de me gâcher la vie.

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 06:56

Aujourd'hui LCI la chaîne d'info en continu de TF1 essayait d'obtenir une licence pour émettre gratuitement sur le réseau de la TNT. Pourquoi direz-vous? parce que la rentabilité n'est pas au rendez-vous et que la concurrence de BFM TV n'a pas réussi à la filiale de TF1.

TF1! tout est dit. Le vaisseau amiral qui confie depuis 100 ans à Jean-Pierre Pernault le journal de la mi-journée, un résumé parfait de la beaufitude contente d'elle, un exemple absolu de la bêtise et de la (dés)information en marche espérait garder ses clients pour du temps de cerveau disponible mais le CSA ne l'a pas entendu de cette oreille. Le Pdg de ce robinet à lieux communs et à information-mironton jouait les indignés hier soir. Et la liberté d'informer était menacée tandis qu'il évoquait le pluralisme, mot qui sonne comme un gros mot dans sa bouche. Ces gens là n'ont jamais eu autre chose que l'argent en ligne de mire. Du cash, du cash et encore du cash. Des programmes honteux, une absence de déontologie qu'on ne voit guère qu'aux pays de Poutine ou de Bachar Al Assad mais ils ont aussi l'indignation éruptive dès qu'on fait mine de les toucher au portefeuille.

Qui, à part des personnes ayant des tendances marquées SM, peut regarder plus de 10 minutes ces écrans qui passent en boucle les mêmes interviews, les mêmes reportages et les mêmes "journaux"?

Qu'ils le ferment à Noël leur robinet à eau tiède, leur journal continu à base de scoops bidons et d'infos au rabais. Nul n'est dupe de leurs pauvres manipulations.

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 06:41

Une animatrice belge de France Inter dont je n'arrive pas à dire si elle est franchhement idiote ou faussement ingénue termine tous les midis son émission fourre-tout par la phrase: "aujourd'hui cela fait

62 jours que la Belgique n'a plus de gouvernement et 32 que Copé n'est pas intervenu publiquement."

 

Je suis hébété de plaisir de ne plus voir ni entendre Jean-François Copé. Le simple fait qu'il ait disparu des écrans radars et que l'on ne le voit et entend plus sur tout et sur rien est un plaisir que je fais mien et que j'espère durable.
Dans la même temps la disparition de Harlem Desir, certes moins "visble" mais tout aussi pénible comble aussi mes voeux.

Je me surprend à imaginer que, pris soudain d'une envie de se renouveler, la "classe politique" décide de se séparer des Le Pen, de Nadine Morano, de l'épuisant Henri Guaino (dire qu'il fut dans l'ombre de Sarkozy... que ne l'est il resté!), de l'imbécile heureux de Nice, de son voisin Ciotti, des balkany*, ce couple obscène, de leur maître (soixante-dix!) Nicolas sarkozy et de quelques autres.
Je le vois et vous voyez que mes rêves de coup de balai ne sont pas utopiques: Frédéric Lefèbvre n'a t'il pas pratiquement cessé d'aboyer et ne s'y est il pas contraint tout seul ?.

 

A gauche il reste beaucoup de travail et nous ne sommes pas encore débarrassés d'Arnaud Montebourg, de Ségolène Royal (mais quelle idée de la faire revenir du Poitou celle-la) et des minitres tels Fabius dont on aimerait tant qu'ils retournent dans leurs "fiefs" ou même à la retraite.

Nous, dans le privé, sommes condamnés à la loi d'airain qui veut qu'à 62 ans minimum on soit rejeté du système (en réalité l'anniversaire des 45 ans sonne le début de l'hallali) et eux, avec parfois plus de sept décennies au compteur,  continuent de grenouiller dans l'espoir de décrocher une fonction avec émoluemnts vertigineux, avantages substantiels et voiture avec chauffeur et girophare...

(Vous ne me croyez pas? où est Jack lang actuellement? et Jacques Toubon? )

 

Sans oublier les plateaux de télévision et le bonheur d'entendre parler de soi dans les journaux.

 

S'ils étaient obligés de vivre selon  les lois qui nous régissent et qu'ils ont pondues ils seraient renversés par leur inadaptation.
On dira que je fais de la rhétorique populiste aussi vais-je cesser là les récriminations que vous avez d'ailleurs déjà lues sur un post ici-même.

 

Mais c'est comme pour la lutte contre le réchauffement climatique: à force d'alerter on finira bien par prendre réellement en considération le problème. (J'ai lu quelque part que le seuil de pollution était pulvérisé à Shanghaï, ville qui compte 6 boulevards périphériques et dont les standards se rapprochent de ceux des Etats Unis. Leur modèle.
1,3 milliards d'habitants qui ne rêvent que d'autos individuelles, de hamburgers et de vacances organisées.

 

* la majuscule est ommise volontairement.

 

 

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 06:34

Comme ça, par hasard, j'apprends que le tout gentil frédéric Lopez, que tant de femmes que j'aime bien aiment aimer est une crapule comme je le subodorais.
Ce brave garçon, dont le génie créatif consiste à emmener une bourrique super-friquée (la femme de Jamel Debbouze) ou un canon bien gaulé (Mimie Mathy) voire un aveugle stupide mais touchant (Gilbert Montagné) au bout du monde dans une peuplade qui ne connaît pas les bienfaits de la civilisation (les hamburgers, la carte bleue et la Téquila-Paf) est en effet poursuivi aux prud'hommes par ses salariés sous-payés qui ne croient pas à son "grand coeur".
Horaires indignes, conditions dégradantes, mépris, salaires minables, humiliations... le gentil Frédéric qu'elles aiment quand il

invite près du feu de camp ses copains du show business est un patron de télé comme tous les patrons.
Les bons sentiments, le sirop, le miel et les câlins c'est face caméra. Derrière c'est enguelades et licenciements.
Vous y avez cru mes poulettes au gentil Frédéric si proche des larmes d'attendrissement quand Muriel Robin découvre que les Papous n'ont pas d'I-phone ou que François Xavier Demaison apprend la recette du gigot d'agneau-haricots tarbais aux Massaïs éberlués par leur retard...

J'ai toujours pensé que le bonhomme, avec sa "parenthèse inattendue" et ses airs de gentil gendre était un faux cul de première. Je me suis même querellé avec F*** qui le trouvait charmant. Et si gentil...

Lisez sur le net ce que lui reprochent les salariés qu'il a jetées comme on ne jette plus des domestiques, pardon, des auxilliaires de vie.
Le prochain voyage en terre inconnue de Frédéric Lopez? le code du travail et le droit des salariés.
Ca va le changer des niaiseries auxquelles il est habitué et qu'il a faites avaler à nos si gentilles (et naïves) compagnes...

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 21:54

C'est certain, c'est un peu brutal. Les meurtres, les décapitations, les combats, bref la boucherie de cette époque que je situerais vers le Moyen âge ne nous est pas épargnée.

Les mœurs sont rudes, brutales et sans fioritures. Qu'on baise, qu'on meure ou qu'on se batte il n'y a ni dentelles ni beau langage courtois. On va au plus pressé. Comme dans les congrès du PS ou aux primaires UMP on ne se fait pas de cadeau, on s'étripe sans hésiter et les alliances de la veille deviennnent les rivalités du lendemain. Les personnages féminins ne sont pas épargnés. Soit elles sont des ventres qui doivent donner une royale progéniture soit des corps dont on dispose.

Parmi tous les personnages récurrents la reine, la magnifique veuve et mère de roi est un personnage qu'on ne peut que suivre avec passion. Adultère (avec son frère!), guerrière, autocrate elle manigance en permanence des actions qui nuiront à ses ennemis permanents et à tous ceux qui risqueraient de lui faire de l'ombre.

Quand on m'a parlé d'une série avec déjà 4 saisons, de dragons et d'époque médiévale, j'ai douté. Mais mon maître ès-séries à qui je dois d'avoir vu "Boss", "Dexter","Luther", "Six feet Under" "Plus Belle la vie" et "Breaking Bad"* m'a convaincu. Il me connaît suffisamment pour savoir si j'adhèrerais ou pas. Et il m'a certifié que si je m'accrochais, une fois les épisodes du début passés je serais un fidèle de la série. Ce qui est exactement le cas. Même la "Kaleesi" et sa permanente ratée m'amusent.

... Bon d'accord. Les dragons étaient un peu too much.

Je m'extasie de la beauté du générique, de la qualité des acteurs et actrices (la Reine...), de l'extraordinaire qualité des décors, du jeu des acteurs, de la mise en scène, des effets spéciaux et, last but not least, de l'intelligence du scénario qui sait faire monter la pression et laisser aux personnages du temps pour s'imposer. Parfois les rebondissements sont tels que je râle intérieurement de la disparition de tel personnage ou de l'apparition de tel autre.

Je le dis tout net ici : s'il arrive quelque chose à la reine et si Joffrey, son méchant fils devient gentil je fais la grève de "Game of Thrones".


PS: tu n'iras pas dire que je spoile!
*Un intrus s'est glissé dans cette liste. Sauras tu le débusquer?

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 07:17

Les progrès de la miniaturisation, ceux de la chimie et la détermination de ceux qui pourraient être décidés à prendre un avion en otage font que la plupart des contrôles qu'on impose aux passagers des vols ne sert pratiquement à rien.
Je suis persuadé que les bagages en soute peuvent contenir de quoi faire sauter l'appareil et que ces passages tâtillons (et insupportables) à l'embarquement sont là pour rassurer les passagers.
En d'autres termes ils servent à dire aux voyageurs: "voyez, nous ne laissons rien au hasard puisque vos chaussures, votre ceinture, votre montre et vos bagages à main sont passés au peigne fin".
Un passager qui s'est quasiment dévêtu, a dû abandonner sa bouteille d'eau au comptoir et a dû passer en chaussettes et sans ceinture au contrôle doit se dire qu'au moins son vol sera exempt de danger de piratage ou de détournement.

 

La dernière catastrophe aérienne, celle de cet avion Malaisien qui a été abattu au Nord-Est de l'Ukraine donne pourtant, à ceux qui réfléchissent un peu de quoi s'abimer dans le doute. Alors que le passeport est vérifié a l'entrée du terminal, deux fois au contrôle et une fois dans la cabine de l'avion on apprend que deux passagers du vol en question s'étaient embarqués avec des passeports volés (un passeport italien et un Autrichien). On apprend aussi que la liste des passagers pose un problème et n'est pas fiable.

Ces hallucinants passages sous les détecteurs, au milieu d'un personnel de contrôle brutal et grossier ne permettent même pas d'établir une liste incontestable des passagers!!!!

 

Tout cela montre une fois encore que la sécurité absolue et le fameux "risque 0" n'existent que dans le verbiage fumeux des compagnies. Lorsqu'on monte dans un avion on ne risque que très peu de choses. Mais on risque un peu.
Oublier cette simple règle, valable à peu près dans tous les dispositifs imaginés par l'homme est stupide et irréaliste.

 

Evidemment faire voler des avions au-dessus de théâtres de guerre peut augmenter ces risques....

 

PS

Entre temps deux autres avions (loi des séries dit-on) ont connu une fin tragique.
Tragiques aussi les commentaires, les cellules de crise, les accueils d'officiels, les 51 Français ici, les 2 jeunes étudiantes Françaises là. Que nous importe la nationalité des disparu(e)s? un Burkinabe ce serait moins important qu'un Français?

Et c'est l'orage, et c'est un missile, et c'est le sable............................est-ce vraiment intéressant et utile? j'en doute.

Repost 0
Published by Bertrand P
commenter cet article