Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 décembre 2019 4 26 /12 /décembre /2019 07:00

Les "mouvements sociaux", expression faux-cul pour dire "le bordel" actuels ont quelques vertus indirectes. En clouant le bec au ronron quotidien du "7/9" de France Inter ils en soulignent le manque d'imagination éditoriale, son aspect partisan et son inutilité. Ils obligent à changer d'habitudes et à aller voir ailleurs.
Et à constater que, comme la télévision la radio est aux mains de sagouins qui en ont extirpé la moindre parcelle d'intelligence. Nagui et ses amis ont achevé de saborder "l'audiovisuel public". Il reste bien quelques fragiles ilôts qui résistent tant bien que mal. France Culture est de ceux-là. Le meilleur moyen de savoir qu'on est en terre intelligente est l'absence ou la rareté de la publicité.

Autre constat accablant la démocratie est dirigée au jugé: les sondages d'opinion déterminent en grande partie les actes des gouvernements, de ou des oppositions, les réactions et commentaires des médias et les "analyses" des politologues. Hier, 18 décembre 2019, le point (!) de bénéfice dans les sondages du couple exécutif a été cité comme une information alors que la fameuse marge d'erreur aurait dû l'empêcher. 1 point ça ne veut strictement rien dire.

Même constat pour ces sondages omniprésents sur l'opinion qui ferait "grève par procuration". Je serais heureux qu'on me présente des personnes qui voient en Martinez et la CGT des délégués symboliques. Martinez est le digne successeur des membres du bureau politique du PCF qui se sont succédés à la tête du syndicat le plus obtus et le moins démocratique du pays. Leur vision de l'économie date de la révolution industrielle de la fin du dix-neuvième siècle! Lisez leur production: Georges Marchais, Séguy et Krazucki ne seraient pas dépaysés s'ils revenaient.

Ce "mouvement social" aura aussi démontré que nous ne retenons strictement rien des épisodes précédents. De même que l'armée Française est toujours prête pour la guerre d'avant les gouvernements ne tiennent pas compte de ce qui s'est passé auparavant et se jettent dans les pièges qui leurs sont tendus. Pour faire bonne mesure ils le font en adoptant des positions de matamores et en s'interdisant, par leur propos, des retours en arrière impossibles à éviter.

Si l'on ajoute à cela notre caractère national qui nous conduit à l'affrontement et confond "dialogue" et "monologue" on a la situation absurde et consternante d'aujourd'hui. Pour ne rien dire des chosent qui jettent des foules dans la rue :  le mariage entre personnes du même sexe, la PMA ou les retraites. Heureux peuple!

Les anathèmes ("Macron est pire que Sarkozy" (vous pouvez développer?) et les positions irréductibles figent le tout et chacun y met du sien pour compliquer la donne.

Qu'est-ce que ce sera le jour où le pays affrontera une vraie dictature ou devra vraiment se serrer la ceinture...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les bonnes feuilles du Poirier
  • : Le blog d'un Toulousain très critique sur l'actualité, et vachement calé en histoire en plus.
  • Contact

Stats

Visiteurs Uniques depuis le 22 Mars 2013
(18274 Visiteurs Uniques depuis sa création)

 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Blog créé le 8 Décembre 2009

Pages