Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 08:24

Ce matin, en allumant la radio j'a dû me pincer en entendant l'info selon laquelle à

l'UMP les "élections" n'avaient pas permis de désigner un vainqueur.
Pire une déclaration grotesque de Zantafio Copé (Zantafio est le cousin dictateur de

Fantasio dans l'excellente BD "Le Dictateur et le Champignon" de Frankin parue en

1953) se proclamant vainqueur et prodiguant généreusement sa compassion pour

François Fillon alors que les voix n'étaient pas toutes décomptées m'a stupéfait.


Je n'étais pas au bout de mes peines! un reportage enregistré à 3H00 du matin dans

la nuit de dimanche à lundi faisait entendre les fillonnistes exigeant de pouvoir entrer

au siège de l'UMP tenu par les troupes de Zantafio.

 

Une honte, un peu d'écoeurement et de l'accablement; voilà ce que j'ai ressenti en

entendant ces informations. On ne parlait ni du Nicaragua ni du Cambodge de Hun

Sen.

Mais bien du principal parti d'opposition de la France...

 

Au PS on a fait profil bas et on a bien fait. Personne n'a oublié le hold up de Reims en

2008 qui a vu Martine Aubry et les "éléphants" confisquer à Ségolène Royal sa victoire

au points. Martine Aubry a été première secrétaire grâce à une tricherie indigne et  la

France n'a pas oublié le tour de passe-passe qui a vu un parti entier accepter une

fraude digne de l'élection de Ouattara contre G'bagbo en 2010.

Ni plus, ni moins.

Ces gens-là ont une conception de la démocratie qui est tout sauf...démocratique. On

s'étonne que les Français s'intéressent de moins en moins à la politique mais la

présidence de Sarkozy et ses innombrables excès, le non renouvellement des cadres

(songez que Fabius et Juppé sont encore là!), les privilèges dont ils disposent et les

mensonges dont ils nous abreuvent ont de quoi révulser l'électeur le mieux disposé.

 

Si l'on ajoute qu'on peut craindre de la corruption ou, à tout le moins, beaucoup

d'incompétence on ne s'étonnera pas de l'instabilité du corps électoral.

Rapprocher les deux mots "Copé" et "Gaulliste" suffit à montrer la distance abyssale

qu'il y a désormais entre ceux qui aspirent à gouverner et ceux qui l'ont fait au sortir de

la guerre.  de Gaulle n'aurait sans doute pas pris Copé comme conducteur de son

command-car!

Je doute fort que Jaurès aurait confié la moindre mission à Harlem Désir, sauf,

peut-être, d'aller lui acheter le journal le matin.

 

Ce navrant spectacle de l'élection UMP montre (à mes yeux en tous cas) que ce parti

a subi une violente et profonde dénaturation depuis l'élection de N.Sarkozy à sa tête.
Des gens comme Buisson et leur folle idée de rapprochement avec les idées de

l'extrême droite ont éloigné pour longtemps les électeurs modérés qui votaient Barre

ou même Chirac il n'y a pas si longtemps que ça.
Un électeur de Raymond Barre, j'en suis convaincu, ne se retrouvera jamais dans l'UMP

de Copé-Morano-Balkany-Ciotti-Estrosi and Co. Jamais!

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires